Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 novembre 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Le basketball comme métaphore de vie

Les jeunes de Rouyn-Noranda ont pu assister à deux conférences de Maxime Paulhus-Gosselin

maxime paulhus gosselin

©Photo tirée de Facebook

Maxime Paulhus-Gosselin

Les jeunes joueurs de basketball de Rouyn-Noranda ont eu l’occasion de s’entretenir avec une sommité du basketball en la personne de Maxime Paulhus Gosselin. Le 13 novembre, celui-ci a prononcé non pas une, mais deux conférences pour partager sa passion et donner des conseils sur la vie et la motivation.

L’ancien joueur de basketball devenu conférencier a ainsi répondu à l’appel de Steve Jolin, de Basketball Rouyn-Noranda. «Le basketball a toujours fait partie de ma vie, a lancé l’athlète membre de Pro-Évolution Coaching. Quand j’étais petit, mon père et mes sœurs jouaient au basketball. Dans ma famille, c’est normal de jouer à ce sport.» 

Il a lui-même connu une belle carrière, laquelle l’a mené à jouer pour l’équipe de basketball de l’Université Davidson aux États-Unis en NCAA Division 1 en compagnie, entre autres, de Stephen Curry. Il est d’ailleurs l’un des rares Québécois à avoir pu côtoyé celui qui est considéré comme un des meilleurs joueurs de basketball de la génération actuelle. 

Le sport comme métaphore 

Alors qu’il n’avait que 17 ans, Maxime Paulhus Gosselin s’est fait demander de venir parler aux jeunes inscrits au camp d’excellence de Montréal. Il a adoré l’expérience. Depuis, il donne des conférences où il utilise le sport comme métaphore pour faire découvrir aux jeunes différents moyen d’acquérir de la confiance en eux. 

Avant de commencer chaque conférence, il observe les joueurs et note comment ils travaillent et jouent en équipe. «Je jase un peu avec eux avant de commencer débuter, a-t-il expliqué. Je m’entretiens aussi avec les entraîneurs pour connaître le niveau de leurs joueurs et sur quoi ils travaillent.» 

Partager l’expérience et motiver les jeunes 

Lors de ses conférences, Maxime Paulhus Gosselin adapte son discours et ses conseils au niveau et à l’âge des joueurs à qui il s’adresse. Dans le cas de sa visite à Rouyn-Noranda, il s’est adressé à des joueurs du primaire, du secondaire et de niveau collégial. 

«Généralement, je parle des expériences que j’ai vécues et des leçons que j’ai tirées de celles-ci, a raconté le basketteur. Ce sont souvent des histoires liées à la persévérance et à la capacité de faire face à l’adversité ainsi que d’autres apprentissages que j’ai faits à travers le basketball.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média