Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

19 novembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Amos investit dans la liaison Val-d’Or - Matagami

La Ville abandonne le lien avec Rivière-Héva

Autobus Maheux

©Archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Dans sa résolution, la Ville d’Amos reconnaît l’importance d’assurer le maintien du parcours interurbain par autobus Amos – Matagami, tout en diminuant les risques de réduction de l’offre du service ou tout simplement sa disparition à court terme.

Tout comme l’an dernier, la Ville d’Amos a accepté d’injecter 10 000 $ dans le maintien de la liaison du transport par autocar entre Val-d’Or et Matagami en passant par Amos. Toutefois, elle ne déboursera pas 12 500 $ pour le lien Amos – Rivière-Héva.

Cette participation financière a été entérinée par le conseil municipal, le 18 novembre. La MRC de la Vallée-de-l’Or et l’Administration régionale de la Baie-James contribuent le même montant. Par le biais du volet 2 du Programme d’aide au développement du transport collectif, le ministère des Transports viendra tripler les 30 000 $ provenant du milieu, pour une aide totale de 120 000 $ qui bénéficiera à Autobus Maheux, titulaire du permis de transport interurbain par autocar dans la région.

«La MRC Abitibi a de nouveau décidé de ne pas embarquer dans le projet. Certains élus ne sont pas à l’aise avec le fait d’aider une entreprise privée. Ce n’est pas nécessairement aux citoyens d’Amos de payer pour l’ensemble de la couverture interurbain sur le territoire, mais on considère qu’étant donné que Matagami et Val-d’Or embarquent dans le projet, c’est important de maintenir au moins cette ligne-là. On ne veut pas brimer les gens qui veulent aller à Montréal et à Québec», a fait valoir le maire Sébastien D’Astous.

 

«On ne veut pas brimer les gens qui veulent aller à Montréal et à Québec» - Sébastien D’Astous

Pas Rivière-Héva

Si l’an dernier la Ville d’Amos avait aussi accepté de soutenir la ligne Rivière-Héva – Amos, en collaboration avec la Ville de Rouyn-Noranda et la MRC Vallée-de-l’Or, elle a choisi de ne pas renouveler sa participation cette année. «C’est à Autobus Maheux maintenant de voir ce qu’il fera avec cette liaison», a indiqué le maire D’Astous.

Ce dernier a réitéré que Québec doit mettre en place une solution avec un financement durable pour assurer le maintien du transport collectif dans les régions. «On ne peut pas continuer à financer des lignes comme ça. On pense qu’il devrait y avoir d’autres solutions. On a eu un sommet sur le transport aérien, on aurait pu avoir un sommet sur le transport collectif. Ça nous a été refusé, mais on nous a dit qu’on allait être rencontrés pour connaître notre réalité», a souligné Sébastien D’Astous.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média