Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

19 novembre 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Foreurs: un premier tiers de hauts et de bas

Le vert et or demeure bien placé dans sa conférence

Foreurs Val-d'Or - Drakkar Baie-Comeau

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Jacob Gaucher tente de déjouer le gardien Lucas Fitzpatrick du Drakkar de Baie-Comeau.

HOCKEY JUNIOR - Digne des montagnes russes à La Ronde, le premier tiers de saison des Foreurs de Val-d’Or aura été plus sinueux que les gens auraient pu penser. Avec une fiche de 12-9-2, l’équipe a démontré de belles choses, mais elle devra être plus constante pour rafler les honneurs de la division Ouest, un titre qui donnera automatiquement une place parmi les deux premiers dans la conférence de l’Ouest.

L’adversité a frappé le vert et or au cours de ses 23 premiers matchs de la saison avec les nombreuses absences dues aux blessures et à la suspension de sept parties de Peyton Hoyt. 

Pour l’entraîneur-chef Pascal Rhéaume, ces nombreux ajustements lui ont donné un peu de fil à retordre pour trouver les bonnes combinaisons afin de maximiser le potentiel de sa troupe. Selon ce dernier, avec sept nouveaux réguliers (sans compter le gardien Francesco Lapenna), une période d’adaptation était nécessaire afin que tout le monde comprenne le système de jeu de l’équipe. 

«C’est dur à évaluer comme premier tiers. Au début, on jouait du bon hockey. Même si on n’a pas été capables d’avoir des victoires, c’était souvent par un but. Je suis quand même satisfait du début de saison. On est bien placés au classement et ça va être à nous de garder le rythme», a exprimé Rhéaume. 

Temps difficile 

Au moment de mettre ce texte en ligne, les Valdoriens avaient encore 11 rencontres à disputer avant de bénéficier d’un congé de deux semaines durant les Fêtes. D’ici cette pause, les joueurs devront traverser le mois de novembre qui, d’ailleurs, se conclura avec le deuxième voyage dans les Maritimes avec des rencontres à Moncton, Charlottetown et Acadie-Bathurst. 

Pour Pascal Rhéaume, cette portion du calendrier est toujours difficile. «Ça fait depuis 2010 que je suis dans le junior majeur et le mois de novembre est dur mentalement à chaque fois. Que ce soit la température dehors, le changement d’heure, le fait que certains joueurs n’aient pas joué autant de parties à ce stade-ci de la saison. Ceux qui ne viennent pas d’ici constatent que c’est aussi beaucoup de voyagement à l’extérieur, donc ça prend du repos. Combiné avec l’école, c’est difficile, mais c’est une adaptation et je pense qu’on va être correct», affirme-t-il. 

Noël tranquille 

À près d’un mois du début de la période des transactions, les Foreurs auront des choix à faire pour améliorer leur alignement en vue de la deuxième moitié de saison et des séries éliminatoires. 

Est-ce que le directeur général hockey Pascal Daoust sera tenté de peser sur la détente et de liquider certains choix au repêchage ou des espoirs pour amener de l’expérience, ou placera-t-il un vote de confiance sur l’effectif en place? 

S’il est davantage derrière le banc que dans le bureau au deuxième étage, Rhéaume ne s’attend pas, pour le moment, à voir un gros feu d’artifice lors de la période des Fêtes. 

«Je crois qu’on a un beau noyau et des éléments pour pouvoir faire un bout de chemin en séries. Je pense que l’ajout d’un ou deux joueurs peut faire une différence, mais je ne m’attends pas à de gros changements dans l’alignement, mentionne le pilote des Foreurs. 

«Présentement, il n’y a pas eu trop de pourparlers là-dessus. C’est sûr qu’on a des joueurs qu’on regarde pour l’année prochaine ou qu’on aimerait aller chercher. Par contre, je vais laisser ça entre les mains de Pascal Daoust et s’il a besoin de mon avis, je vais être là pour l’aider», ajoute-t-il. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média