Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 novembre 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Le projet Wasamac de Monarques reçoit le soutien officiel de Québec

Il bénéficiera du soutien d'une table interministérielle pour se développer en mode accéléré

Monarques_mine_Wasamac_1984

©Corporation aurifère Monarques - Le Citoyen Val d'Or - Amos

L’ancienne mine Wasamac en 1984. Le projet de Monarques ne prévoit pas de puits, mais une rampe. Les infrastructures de surface seraient, quant à elles, aménagées à proximité de la route 117, relativement loin des résidences.

Le projet aurifère Wasamac, dont la Corporation aurifère Monarques a annoncé la mise de l'avant dans la matinée du 20 novembre, comptera sur un appui de taille, alors que Québec l'a sélectionné comme projet-pilote pour sa nouvelle table interministérielle d'accompagnement de projets miniers.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, en a fait l’annonce le 19 novembre à Québec dans le cadre du congrès Québec mines. La nouvelle table interministérielle offrira un service d'accompagnement de projets miniers considérés à la fois comme «importants pour le Québec» sur le plan économique, mais qui respecteront aussi «les meilleures pratiques environnementales».

Cette table tentera ainsi d'harmoniser les processus entre les différents ministères concernés (principalement l'Environnement et les Ressources naturelles) pour éviter les dédoublements de démarches législatives et réglementaires et, du mpeme coup, accélérer le traitement des autorisations requises pour démarrer les projets miniers.

Un projet au fort potentiel économique

Wasamac affiche actuellement un potentiel global estimé à 2 881 800 onces d’or. Dans l’étude de faisabilité publiée le 3 décembre 2018, Monarques a indiqué qu’elle entendait exploiter seulement 1 558 000 onces d’or du gisement pour le moment, mais avec possibilité de prolonger la durée de vie de la mine. Celle-ci serait présentement de 11 ans, à raison de 142 000 onces d’or par année. Environ 300 personnes travailleraient dans la mine durant cette période.

L’étude de faisabilité de décembre 2018 prévoyait aussi que, en se basant sur un prix de l’or de 1300 $ US l’once, la future mine génèrerait une valeur nette avant impôt de 522 M $ CA ou de 311 M $ CA après impôt. En date du 19 novembre 2019, l’once d’or valait près de 1473 $ US.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média