Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 novembre 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

La grande Guignolée des médias est officiellement lancée

La Sarre sera la ville hôtesse de l’édition 2019

Dans la neige avait lieu la Guignolée des médias, le 6 décembre 2018, à Rimouski.

©Photo : Archives L'Avantage

En 2018, l’Abitibi-Témiscamingue était arrivée 3e parmi les régions du Québec au niveau des fonds ramassés avec une somme de 295 094 $.

Bien que la journée officielle de la Guignolée des médias sera le jeudi 5 décembre, la campagne de collecte de fonds s’étalera jusqu’au 24 décembre.

Martin Chevalier, de la Fondation de Charité des policières et policiers de l'Abitibi-Ouest agira à titre de président d’honneur de la campagne 2019. C’est la deuxième fois qu’il portera ce chapeau pour la Guignolée des médias, tel qu’annoncé en conférence de presse à La Sarre, le 25 novembre. 

Le 5 décembre, des points de chute seront installés en différents endroits stratégiques à Val-d’Or, Rouyn-Noranda, Amos, La Sarre, Ville-Marie, Malartic et Témiscaming. Il est possible de donner de l’argent ainsi que des denrées non périssables aux bénévoles qui seront aux intersections majeures de ces villes lors de la journée. 

L’argent et les denrées recueillies seront remis aux organismes de la région qui s’occupent d’offrir du dépannage alimentaire ainsi que des paniers de Noël aux personnes les plus démunies. 

Vivre avec 7776 $ par année 

La pauvreté est un fléau qui touche toutes les régions. En Abitibi-Témiscamingue, deux banques alimentaires viennent en aide aux personnes les plus démunies, soit la Ressourcerie Bernard-Hamel de Rouyn-Noranda et le Centre de bénévolat de la Vallée-de-l’Or. En mars 2019, ces deux organismes avaient aidé 3466 personnes dans la région. De ce nombre, la grande majorité étaient des personnes seules et des parents monoparentaux. 

Près de deux personnes sur trois qui utilisent les services de ces organismes vivent de l’aide sociale, qui leur donne un revenu mensuel de 648 $ ou 7776 $ par an. Le seuil de la Mesure du panier de consommation établit à tout près de 18 000 $ le montant minimal pour vivre. 

 

Martin Chevalier guignolée 2019

©Photo gracieuseté

Martin Chevalier agira à titre de président d’honneur pour une deuxième année.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média