Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 novembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Un nouveau départ pour le restaurant Mikes d’Amos

La nouvelle administration investit près de 1 M $

Mikes Amos ruban

©gracieuseté

Les nouveaux propriétaires Marcel et Philippe Guertin ont procédé à coupe du ruban. Ils sont entourés de Jean-Marc Dumontier, spécialiste de la formation expérience client chez Mikes, du maire Sébastien D’Astous et de Pierre Albert, directeur de territoire chez Mikes.

Présent à Amos depuis une trentaine d’années, le restaurant Mikes repart sur de nouvelles bases avec une nouvelle administration et un établissement revampé au goût du jour.

Les nouveaux propriétaires Marcel et Philippe Guertin travaillaient à ce projet depuis près d’un an. Ils ont pris possession du restaurant de la 1re Avenue le 1er novembre. Pendant trois semaines, celui-ci a été complètement réaménagé et se présente, sous un décor moderne et fonctionnel depuis sa réouverture, le 25 novembre.

«On a tout changé, de A à Z, des murs au plafond en passant par l’ameublement. C’est un décor au goût du Mikes 2020. Avec l’achat et les rénovations, on parle d’un investissement de tout près de 1 million de dollars. On a aussi ajouté des équipements dans la cuisine et il y en a encore d’autres qui vont arriver», a expliqué Marcel Guertin, qui se lance dans cette aventure avec son fils Philippe.

La satisfaction des clients

Tous deux misent sur l’expérience qu’ils ont acquise au sein de l’entreprise familiale Imprimerie Harricana. «C’est un nouveau défi. On apporte tout le côté de la logistique et de la production. On veut aussi augmenter notre présence sur Internet et implanter les commandes en ligne. Ça existe déjà chez Mikes, mais ce n’était pas fonctionnel ici. On va être au goût du jour à tous les niveaux», a fait valoir Philippe Guertin.

«On ne fait pas juste se lancer dans la restauration, on a adopté la bannière» - Marcel Guertin

«On est passé en 50 ans d’imprimerie en arrière du peloton à celle à l’avant du peloton. Ça ne s’est pas fait tout seul, ça s’est fait par la satisfaction des clients. Pour nous, c’est client client client, le respect des clients et le service. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais on va essayer. On va être à l’écoute. On veut que ça soit intéressant pour tout le monde, que les gens aient le wow de voir le beau restaurant qu’on a fait, le wow qu’on va améliorer le service et les employés qui disent wow, on travaille chez Mikes», a lancé Marcel Guertin.

Défi de la main-d’œuvre

Pour l’instant, le défi qui attend les nouveaux propriétaires est celui de la main-d’œuvre. On est toutefois confiant de pouvoir recruter les quelque 50 employés nécessaires, soit près du double de l’ancienne administration, pour ouvrir de 7h à 21h tous les jours et jusqu’à 22h les vendredis et samedis. «On ne prétend pas qu’on va régler la pénurie de main-d’œuvre, mais on va travailler fort pour que ça fonctionne ici. On a des anciens qui reviennent. On a beaucoup de gens qui postulent et on s’attend à ce que la réouverture ait un effet d’entraînement», a indiqué Marcel Guertin.

«C’est très satisfaisant de voir que les nouveaux propriétaires ont décidé de mettre le restaurant au goût du jour. Ça cadre bien avec le développement de notre artère principale qu’est la 1re Avenue et on leur souhaite un franc succès», a confié le maire Sébastien D’Astous, présent à l’ouverture officielle.

Mikes Amos photo

©gracieuseté

Une photographie de l'Harricana, avec le pont de fer et l'hôpital d'Amos, du photographe Pascal Perreault (2e de la droite) orne l'un des murs du restaurant.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média