Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

26 novembre 2019

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

48e Nord International et Desjardins unissent leurs forces

Un partenariat d’affaires de deux ans

48e nord desjardins

©Marc-André Landry - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Luc Beauregard, directeur Desjardins Entreprises pour la région, et Éric Boucher, directeur général de 48e Nord International.

L’organisme 48e Nord International obtient un coup de pouce non négligeable avec l’annonce d’un partenariat de 2 ans avec Desjardins.

En vertu de cette entente, qui prévoit notamment une participation financière de 50 000 $ de Desjardins, les deux partenaires pourront partager leurs expertises afin de travailler encore plus efficacement au rayonnement des entreprises de la région sur la scène mondiale.

«À travers tous nos mandats, il devenait clair que nous avions beaucoup de points en commun et une belle complémentarité avec Desjardins, explique Éric Boucher, directeur général de 48e Nord International. Nous allons apprendre à nous connaître davantage au cours des deux prochaines années et cibler plusieurs opportunités de partenariat qui vont permettre à nos entreprises de s’ouvrir sur le monde.»

Chez Desjardins, on y voit beaucoup plus qu’un appui financier. «Nous sommes fiers d’appuyer 48e Nord dans sa mission. Notre travail d’équipe et le partage d’expertises vont favoriser l’innovation et la croissance de nos entreprises», ajoute Luc Beauregard, directeur Desjardins Entreprises pour la région.

Accélérateur

Si cette entente vient donner un coup d’accélérateur au travail de 48e Nord dans ses mandats actuels, il viendra aussi lui permettre de développer son tout nouveau mandat intitulé «La mine verte et connectée», qui se veut une extension de l’incubation des startups. Essentiellement, l’objectif est de rapprocher les grandes entreprises de la région des startups qui possèdent des solutions technologiques.

«Desjardins fait déjà ce travail à Montréal avec son laboratoire d’innovation. Ils vont pouvoir travailler avec nous à la réussite de ce nouveau mandat qui permettra à nos entreprises minières d’intégrer les technologies développées par ces startups», souligne Éric Boucher.

Une première cohorte de 4 startups qualifiées a d’ailleurs amorcé un travail sur cinq mois à Val-d’Or, sous le leadership de Technosub et avec l’expertise offerte par Desjardins dans ce domaine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média