Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

26 novembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Un jeu pour s’évader de la dépendance

Un outil de prévention élaboré à Pikogan

Pikogan Evation AT Dépendance

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La psychologue Dany Ouellet, Jonathan Jolin, d’Évasion AT, et Malik Kistabish, directeur du Centre de santé de Pikogan.

Comme il le fait depuis plus de 15 ans, le Centre de santé de Pikogan a souligné la Semaine de prévention à la toxicomanie du 18 au 22 novembre. Cette fois-ci, il a innové en présentant un jeu d’évasion portant sur la dépendance.

«Notre psychologue Dany Ouellet a eu cette idée en mars de produire un jeu comme ça pour faire de la prévention. On veut aller chercher un public plus jeune. Nos ateliers attirent moins les jeunes adultes de 18 à 35 ans. On a donc développé ce concept avec Évasion AT sur un problème de consommation, surtout sur le speed et le cannabis. L’idée d’un jeu d’évasion, c’est de résoudre des énigmes pour se rendre jusqu’à la sortie. Ils ont donc développé le concept du jeu à partir de ce qu’on leur a fourni comme informations, avec Dany et notre équipe», explique Malik Kistabish, directeur du Centre de santé de Pikogan.

Évasion AT offre ce service de créer des jeux d’évasion spécifiques. «On a commencé par leur demander ce qu’était le but qu’ils voulaient atteindre et nous, on l’a transformé en jeu. C’est le troisième jeu qu’on crée comme ça, mais le premier qui porte sur un volet social, de prévention. C’est nouveau pour nous et ça nous touche beaucoup. C’est encore un jeu, mais c’est plus que ça. On apprend certaines notions tout en s’amusant», fait valoir Jonathan Jolin, qui est propriétaire d’Évasion AT avec Jérémie Riopel et Kristel Aubé-Cloutier.

«C’est une bonne première expérience avec le jeu. On va le présenter dans d’autres occasions» - Malik Kistabish

Ainsi, pendant trois jours, des équipes de 4 à 6 personnes âgées de plus de 15 ans disposaient d’environ une heure chacune pour tenter de sortir de la remorque d’Évasion AT en solutionnant des énigmes dans un contexte de consommation et de dépendance. L’histoire se déroule dans une fête qui a mal tourné pour un ami. Les participants doivent résoudre ce qui s’est passé en lien avec sa consommation et sa dépendance pour le sortir de cette impasse.

Une première, pas une dernière

Avec son jeu d’évasion, le Centre de santé de Pikogan est parvenu à attirer plus de jeunes adultes que par le passé. «Pas autant qu’on l’aurait souhaité, mais c’est un bon début, un pas dans la bonne direction. On aimerait ça aussi le louer à d’autres communautés ou d’autres organismes qui veulent faire de la prévention et de la sensibilisation», fait valoir Malik Kistabish.

 

Speed et cannabis dans la mire

Pour cette Semaine de sensibilisation à la toxicomanie, le Centre de santé de Pikogan a mis l’accent sur le speed et le cannabis dans ses ateliers et conférences. «Le speed est très présent, que ce soit ici ou en ville. C’est accessible, pas cher et c’est pris à la légère. C’est la même chose pour le cannabis, dont la consommation est banalisée avec la légalisation, mais qui comporte toujours des risques pour la santé et plus d’ouvrir la porte à la consommation de drogues plus fortes», souligne le directeur Malik Kistabish.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média