Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 novembre 2019

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Martin Ferron élu préfet de la MRC Vallée-de-l’Or

Le dossier du compostage est prioritaire pour 2020

Ferron corbeil mrcvo

©Marc-André Landry - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le nouveau préfet Martin Ferron a remercié son prédécesseur Pierre Corbeil, qui a servi quatre ans à ce poste.

Le maire de Malartic, Martin Ferron, succède à Pierre Corbeil, qui a quitté ses fonctions de préfet de la MRC de la Vallée-de-l’Or (MRCVO) après quatre ans à ce poste.

M. Ferron a été élu à l’unanimité par ses pairs pour un mandat de deux ans, mercredi matin, tout comme Réjean Guay, de Rivière-Héva, au poste de préfet suppléant.

«Je suis fier de la confiance témoignée par mes confrères et j’amorce ce travail dans un esprit de continuité, avec plusieurs maires d’expérience pour m’appuyer autour de la table», a commenté le nouveau préfet, qui est maire de Malartic depuis 2013 et préfet suppléant de la MRC au cours des dernières années.

Martin Ferron voit le dossier de la mise en place du compostage dans la MRC comme un dossier majeur en début de mandat. «On a une grosse année devant nous et il faut livrer le dossier du compostage qui est un service très attendu des citoyens. L’ouverture de la nouvelle division d’évaluation foncière de la MRC figure aussi dans nos priorités.»

Concernant le compostage, rappelons que la construction de la plate-forme a dû être retardée en raison d’un dépassement majeur des coûts estimés. Le Service de l’environnement de la MRC a révisé sa stratégie afin de lancer un nouvel appel d’offres, dès janvier 2020.

Devoir accompli

Par ailleurs, le préfet sortant Pierre Corbeil dit laisser sa place avec le sentiment du devoir accompli. «Nous sommes un conseil proactif qui a toujours été en avant de la parade. Tous les services de la MRC sont en bonne posture pour entamer une nouvelle décennie en fonction des besoins du territoire. Je suis particulièrement fier du Service de développement local et entrepreneurial, qui démarrait tout juste à mon arrivée comme préfet», a-t-il commenté.

Budget à la hausse

La MRCVO a adopté un budget de 16,5 M $ pour 2020, une hausse de 1,1 M $, qui s’explique notamment par le nouveau Pacte fiscal avec Québec et la hausse des redevances sur les ressources naturelles. Par ailleurs, les quotes-parts versées à la MRC par les municipalités atteignent 5,5 M $, une hausse de 181 601 $ qui ne représente cependant pas de nouvelle dépense pour les municipalités. L’augmentation provient essentiellement des montants versés par Malartic et Senneterre pour leurs besoins en évaluation foncière.

Le Domaine

La MRCVO fait écho à la demande de la Conférence de préfets de l’Abitibi-Témiscamingue afin de rencontrer le Ministère des Transports du Québec et la SEPAQ dans le dossier de l’aire de service du Domaine. «On veut que la situation soit corrigée dans les plus brefs délais et nous ne sommes pas d’accord avec l’échéancier mis en place», a commenté Pierre Corbeil.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média