Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 novembre 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Quatre coprésidents d’honneur pour la 20e campagne «Boules de Noël»

Le Fonds d’aide Lucien-Cliche continue à supporter les étudiants de Val-d’Or

Campagne Boules de Noel

©Photo Le Citoyen - Dominic Chamberland

Jean-François Rossignol, Caroline Boutin, Annie Gauthier et Marco Corriveau, coprésidents d'honneur.

Les organisateurs font les choses en grand pour la 20e campagne «Boules de Noël» du Fonds d’aide Lucien-Cliche, en mettant pas moins de quatre coprésidents d’honneur à contribution.

Lancée aujourd'hui même (le 28 novembre), cette campagne annuelle visant à aider financièrement les étudiants qui fréquentent le cégep ou l’université à Val-d’Or se déroulera jusqu’au 20 décembre, au Carrefour du Nord-Ouest, sous la présidence d’honneur des actuels propriétaires du restaurant St-Hubert local, Annie Gauthier et Marco Corriveau, et ceux qui se préparent à leur succéder, Caroline Boutin et Jean-François Rossignol.

Campagne Boule de Noel

©Photo Le Citoyen - Dominic Chamberland

Des organisateurs et des partenaires de la 20e campagne Boules de Noël.

«Nous sommes un peu sur les freins ces temps-ci en raison de la transition, mais cette campagne est une trop belle opportunité d’impliquer Caroline et Jean-François avec nous dans une cause sociale, a signalé Annie Gauthier. Aider les étudiants rejoint nos valeurs d’entreprise, surtout qu’ils représentent 80% de notre personnel. Nous espérons que notre image fera une petite différence pour cette 20e campagne», a-t-elle ajouté.

Bon an mal an, la campagne «Boules de Noël» permet de récolter entre 15 000 et 20 000 $. «Étant témoins chaque semaine du besoin d’aide d’étudiants, nous sommes bien placés pour parler de l’importance de contribuer à la campagne en achetant sa boule de Noël», a renchéri Stéphane Audy, directeur du campus de Val-d’Or du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Pour contrer la pauvreté étudiante

Rappelons que le Fonds d’aide Lucien-Cliche et la campagne «Boules de Noël» ont pour principal objectif d’atténuer la pauvreté étudiante et du même coup éviter le décrochage scolaire causé par des problèmes financiers. Tous les profits de la campagne iront donc à des élèves aux études supérieures à Val-d’Or dans le besoin, sous formes de bons d’achat d’épicerie, d’essence et de volumes scolaires.

La population et les entreprises sont donc à nouveau invitées à se procurer leurs boules de Noël, au coût de 2 $ chacune, au kiosque situé au Carrefour du Nord-Ouest. L’achat d’une boule donne accès à un tirage (prévu le 20 décembre), dont le grand prix sera un certificat-cadeau de 2000 $ chez Meubles Marchand.

«Ayant moi-même déjà fait un retour aux études, je peux témoigner que soutenir les étudiants permet de les maintenir à l’école», a affirmé Nathalie Boisvert, du Service d’entraide familial de Val-d’Or, organisme qui a remis un chèque de 5000 $ à la 20e campagne Boules de Noël.

Plus de 300 000 $ en 20 ans

Depuis sa création, il y a 20 ans, la campagne «Boules de Noël» du Fonds d’aide Lucien-Cliche a permis d’amasser plus de 300 000 $. «Ce sont environ 3500 étudiants au total qui ont reçu un support financier, a souligné Paule Paquet, intervenante en service psychosocial au campus du Cégep à Val-d’Or.

«Tous les étudiants qui demandent de l’aide sont rencontrés par les intervenants; on prend le temps de bien évaluer leurs besoins et de les diriger vers d’autres services si nécessaire, a-t-elle fait valoir. Dans certains programmes, une première session peut coûter plus de 650 $. C’est donc rassurant pour des étudiants d’avoir la possibilité de recevoir de l’aide.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média