Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 novembre 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Un Malarticois écope de 12 mois avec sursis pour violence conjugale

Francis Hamel devra purger sa peine dans la communauté

Justice

©(Photo - Archives)

Un Malarticois a été reconnu coupable de voies de fait armées envers sa conjointe.

Le tribunal a reconnu Francis Hamel, 40 ans, coupable de voies de fait armées contre sa conjointe au printemps dernier.

Initialement, le Malarticois était accusé de tentative de meurtre et de menaces de mort envers sa conjointe. Toutefois, le 29 novembre au palais de justice de Val-d'Or, le juge Jacques Ladouceur a acquitté l’accusé de ces deux chefs d’accusation, qui ont été remplacés par une accusation de voies de fait armées. 

Francis Hamel, représenté par Me Érika Marier, a choisi de plaider de coupable à ce chef d’accusation. «Nous vivons dans une société où l’homme et la femme sont égaux et nous devons vivre selon cette valeur fondamentale», a déclaré le juge Ladouceur. 

Ainsi, et ce, selon une proposition commune de la Couronne et de la Défense soumise au tribunal, l’accusé devra purger 12 mois d’emprisonnement avec sursis, en plus de suivre une série de conditions. 

Malgré tout, la victime de cette affaire était présente dans la salle et semble toujours être en relation avec M. Hamel. Le juge Ladouceur n’a d’ailleurs pas manqué de l’avertir. «Si jamais monsieur n’agit pas correctement, vous devez appeler immédiatement la police. Même si ce n’est pas grand-chose», a-t-il signalé. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média