Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

30 novembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Trois projets de jeunes reçoivent chacun 15 000 $

Dans les communautés d’Amos, Barraute et La Sarre

Objectif Avenir philanthropie RBC

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Dans l’ordre: Marie-Ève Guindon, du projet Improduction SLI, Anne-Marie Béland, présidente de Philanthropie Abitibi-Témiscamingue, Jean-François Landry, de RBC, ainsi que Catherine Pomerleau, Joanie Turgeon et Marie-Ève Petit du projet Action saines habitudes. Absent: Jonathan Grignon du projet Ma montagne, ma communauté.

Trois projets qui impliqueront des jeunes d’Amos, Barraute et La Sarre reçoivent un soutien financier de 15 000 $ chacun de la Fondation RBC, via Philanthropie Abitibi-Témiscamingue.

«Le don de RBC aujourd’hui s’inscrit dans le cadre du Défi communautaire Objectif Avenir RBC. C’est un programme qui se déroule dans 150 collectivités à l’échelle du Canada et qui vise à aider les jeunes à se préparer pour le marché du travail dans une économie fortement perturbée», a expliqué Jean-François Landry, porte-parole de RBC, lors du dévoilement des trois projets soutenus, le 27 novembre, à Amos.

Philanthropie Abitibi-Témiscamingue est associé à ce programme via le réseau des fondations communautaires du Canada. «Notre but, c’est de créer un plus grand impact dans notre collectivité. Alors quand on a entendu parler du Défi communautaire Objectif Avenir RBC, on s’est tout de suite dit: on va s’impliquer! Ça nous apparaissait très important d’offrir aux jeunes de 15 à 29 ans l’opportunité de faire valoir leurs idées, de présenter des projets qui soient innovants et structurants pour leur communauté, et en plus, de leur permettre d’acquérir des compétences qui leur serviront dans l’avenir», a souligné la présidente Anne-Marie Béland.

«Nous ne doutons pas que ces projets seront un franc succès et que vous allez en entendre parler» - Anne-Marie Béland

Saines habitudes

Le projet Action saines habitudes, piloté par André Tessier et le Mouvement de la relève d’Amos-région (MRAR), vise les jeunes de 15 à 29 ans qui effectuent un retour aux études au Centre Le Macadam à Amos et Barraute. «Le but, c’est d’assembler des boîtes proportionnées (comme GoodFood) avec des aliments sains respectant le Guide alimentaire canadien. Les jeunes seront impliqués dans le choix des menus et la préparation des boîtes. Ils pourront acquérir des connaissances et des habiletés pour développer une saine alimentation. Des jeunes du cégep seront aussi impliqués dans le cadre d’un projet de volontariat», a expliqué la présidente Catherine Pomerleau.

Impro au secondaire

Mis sur pied par Jimmy Lauzon et la Commission scolaire Lac-Abitibi, le projet d’Improduction SLI consiste à organiser les Pots-Pourris. Ce tournoi régional amical annuel est destiné aux improvisateurs du secondaire et sera présenté pour la première fois à La Sarre, au printemps 2020. «Des jeunes de 13 à 17 ans de la Petite ligue d’impro à La Polyno participeront à l’organisation du début jusqu’à la fin. Ils pourront vivre un moment magique, rempli de folie, d’amitié et d’apprentissages. Il est important que les jeunes s’impliquent dans leur communauté s’ils veulent qu’elle soit active, dynamique et attrayante», a fait valoir Marie-Ève Guindon.

Sports de glisse

Jonathan Grignon et la Municipalité de Barraute utiliseront l’aide financière pour le projet Notre montagne, notre communauté. «Il a pour but de permettre à tous les enfants et adolescents des écoles primaire et secondaire de Barraute de développer une saine hygiène de vie en s’adonnant à la pratique des sports de glisse au Mont-Vidéo, et ce, sans contraintes matérielles et financières pendant toute la saison 2019-2020. Ils vont offrir cinq passes journalières au Mont-Vidéo à chacun des élèves. Des groupes de jeunes participeront à l’organisation. Un transport aller-retour au Mont-Vidéo sera offert une journée par fin de semaine ainsi que des cliniques de ski et de planche à neige avec un moniteur», a précisé Anne-Marie Béland.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média