Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

01 décembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Plus de places pour les poupons à Matagami

Le CPE Des P’tits Maringouins veut répondre aux besoins

CPE Matagami inauguration

©gracieuseté

La directrice générale Joanie Martin-Guay, le maire suppléant Pier-Luc Brousseau, Réjean Deschamps, de Mine Matagami, Étienne Gravel, de Loisir et Sport Baie-James, Annie Payer, de l’ARBJ, Sonia Leblanc, du CRSSS de la Baie-James, la présidente Amélie Sauvé, Yoan Leclerc, de l’ARBJ, Pierre Deslauriers, de la Ville, et Jérémie Perdriel, de la SADC Matagami, posent avec la doudou mettant en valeur les partenaires du projet.

Le CPE Des P’tits Maringouins fait plus de place aux poupons afin de mieux répondre aux besoins des familles à Matagami.

La nouvelle pouponnière de cinq places, qui vient s’ajouter aux cinq places déjà existantes, a été inaugurée le 20 novembre pour coïncider avec la Journée mondiale de l’enfance. «C’est un projet d’environ 65 000 $ motivé par un besoin exprimé dans notre milieu. On n’arrivait pas à combler toutes nos places pour les enfants de 18 mois et plus, alors qu’on avait une liste d’attente d’une douzaine de noms pour les poupons (0-17 mois)», explique la directrice générale Joanie Martin-Guay.

Le CPE Des P’tits Maringouins est confronté à l’impact des maternelles 4 ans depuis déjà deux ans, Matagami ayant été choisie comme projet-pilote. Cette nouvelle réalité l’a obligée à revoir la répartition de ses 29 places au permis, puisqu’elle a perdu la très grande majorité des enfants de 4 ans. «On se retrouvait avec un local vide qu’on a décidé de transformer en deuxième pouponnière. On n’a pas ajouté des places, on a plutôt modifié notre permis avec le ministère de la Famille. Grâce au soutien de nos partenaires et de la communauté, on a réussi à tout faire le projet en six ou sept mois», se réjouit Mme Martin-Guay.

CPE Matagami pouponnière

©gracieuseté

Le CPE Des P’tits Maringouins dispose maintenant d’une deuxième pouponnière de cinq places grâce au soutien de la communauté.

«Nous accueillons quatre nouveaux poupons et le cinquième se joindra à nous en janvier» CSi:- Joanie Martin-Guay

Accueillir des familles

L’équipe du CPE Des P’tits Maringouins a vite rallié la Ville de Matagami à sa cause, puisqu’il s’agit de s’assurer que les jeunes familles qui le souhaitent puissent s’y établir plus facilement. «La Ville nous a beaucoup aidés dans nos démarches auprès de la Mine et de nos autres partenaires. En tout, nous avons huit partenaires financiers, sans qui ce projet n’aurait pu se réaliser», affirme Joanie Martin Guay. Une «doudou» qui souligne l’apport de la Ville, de l’Administration régionale de la Baie-James, de la Mine Matagami (Glencore), de la SADC Matagami, de la SDC Matagami, Desjardins, du Centre régional de santé et de services sociaux de la Baie-James ainsi que de Loisir et Sport Baie-James a été dévoilée le 20 novembre.

Cette conversion permettra aussi au centre de la petite enfance de poursuivre ses efforts de redressement, lui qui a presque été poussé à la fermeture en octobre 2018 par ses difficultés financières. «La situation s’est améliorée et l’ajout de la pouponnière va nous aider pour l’avenir. Ça vient du même coup nous assurer d’une clientèle à long terme. On espère que ces familles apprécieront nos services et demeureront avec nous», souligne Joanie Martin-Guay, qui est à la tête d’une équipe d’une quinzaine d’employés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média