Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire et collégial

Retour

02 décembre 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Les Astrelles divisent, les Gaillards s’inclinent

Astrelles basketball

©Photo Le Citoyen/Archives

Les Astrelles, qui montrent une fiche de 5-1 jusqu'ici cette saison, se battent pour le 1er rang de leur section.

Les deux équipes de basketball du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue en ont eu plein les bras contre des formations pour le moins coriaces, ce week-end, devant leurs partisans.

Du côté féminin, dans un programme double où le sommet du classement était à l’enjeu, les Astrelles ont divisé avec les Islanders du Collège John-Abbott, remportant le premier match au compte de 69-55, samedi soir à Rouyn-Noranda, avant d’encaisser – après cinq victoires – leur première défaite de la saison dans le circuit collégial québécois, par la marque serrée de 64-58, dimanche après-midi à Amos.

Jasmine Genesse, avec 29 points (dont 21 dans le premier match), Lara-Michèle Bellemare, avec 27 points (dont 15 dans le second match), Mérédith Roy, avec 22 points (dont 16 dans le second match), et Danaé Allard (avec 14 points dans le premier match) ont mené l’offensive des Abitibiennes au cours de la fin de semaine.

Avec ce résultat, John-Abbott (fiche de 7-1) devance les Astrelles (5-1) par une partie au 1er rang dans la section A de la conférence Sud-Ouest. «Un gros week-end pour nous, mentionne l’entraîneur-chef des Astrelles, Pier-Alexandre Turcotte. On savait que ça allait être un défi et malgré la victoire de samedi, on n’a pas fait preuve d’assez de constance contre une équipe très solide. Le troisième quart a été très difficile dimanche, mais les filles sont revenues en force pour réduire un déficit de 20 points à seulement quatre points en fin de rencontre», souligne-t-il.

Après une très longue pause, l’équipe régionale reprendra le collier dans le circuit collégial les 1er et 2 février, à Rouyn-Noranda, face aux Griffons de l’Outaouais, dernières au classement. «On a des trucs à adresser, mais on continue notre progression et nos objectifs restent les mêmes : terminer au 1er rang de notre section, indique Pier-Alexandre Turcotte. Notre destin est encore entre nos mains puisqu’on est allés chercher le bris d’égalité avec John-Abbott (le total de points marqués entre les deux équipes). C’est bon de voir qu’on n’est pas invincibles. Ça garde honnête et ça nous pousse à pratiquer plus fort!», raconte-t-il.

Blessures et manque de grandeur

Du côté masculin, les Gaillards ont subi leurs troisième et quatrième revers d’affilée en s’inclinant 76-65 et 87-61 devant les Nordiques du Cégep Lionel-Groulx, meneurs au classement, samedi soir à Rouyn-Noranda et dimanche après-midi à Amos, dans un important programme double pour la course aux séries éliminatoires. Samuel Harrisson a inscrit 18 points pour les vaincus lors du premier match, tandis que Bastien Lavallée en marquait 23 dans le second.

«Nous avons livré une très belle lutte à Lionel-Groulx lors de la première partie, nous avons été dans le match du début à la fin, relate le pilote des Gaillards, Jean Mercier. Bien que l’on ait une équipe très rapide, nous n’alignons pas de joueurs très grands et Lionel-Groulx en a pris avantage avec quelques colosses», fait-il remarquer.

Lors du deuxième match, la formation abitibienne a dû composer avec un alignement incomplet, étant privée de trois joueurs qui se sont blessés la veille. «Nous avons toutefois très bien combattu au cours des trois premiers quarts (différentiel entre 8 et 13 points), mais on a manqué d’énergie au quatrième, signale Jean Mercier. Malgré les deux défaites, je suis extrêmement satisfait du travail de nos Gaillards, des joueurs engagés qui donnent tout ce qu’ils ont pour former une équipe compétitive», affirme-t-il.

Avec un dossier de 4-4, les Gaillards sont troisièmes dans la section B-1 de la conférence Sud-Ouest, à deux parties et demie d’André-Laurendeau et de la 2e place, la dernière qui donnera accès aux séries éliminatoires. Ils renoueront aussi avec l’action les 1er et 2 février à domicile, contre l’Outaouais, qui les talonne au classement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média