Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 décembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Installation de gabarits au pont du canton Laas

La traverse pourrait rouvrir vers le 10 janvier

Pont Despinassy MTQ

©gracieuseté - MTQ

La structure en acier du pont de la rivière Laflamme à Lac-Despinassy est lourdement endommagée par la rouille.

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de la traverse du canton Laas: des gabarits sont en cours d’installation aux entrées du pont actuellement fermé, ce qui devrait permettre sa réouverture vers le 10 janvier.

Le pont qui permet à la route 397 d’enjamber la rivière Laflamme est fermé à la circulation depuis le 21 octobre, en raison de son état de dégradation jugé dangereux. Le pont en acier de 126 mètres de type Bailey est lourdement endommagé par la rouille et nécessite une reconstruction complète qui n’est pas prévue avant 2023. Avant sa fermeture, le pont était limité à des charges de 28 tonnes pour un véhicule d’une seule unité, 48 tonnes pour deux unités et 58 tonnes pour trois unités (trains routiers), et ce, depuis mars 2016.

«Le contrat a été octroyé en urgence, c’est-à-dire sans appel d’offres, à Construction Audet & Knight. Les travaux ont débuté le 2 décembre et doivent se poursuivre jusqu’au 10 janvier. Des gabarits en métal seront installés des deux côtés du pont, dans le but vraiment d’empêcher les véhicules lourds de passer. C’était l’une des conditions de nos inspecteurs pour pouvoir rouvrir le pont à la circulation. Une fois les travaux réalisés, le pont devrait rouvrir pour les véhicules de 5 tonnes et moins», explique Luc Adam, porte-parole du ministère des Transports.

«Quand le pont sera rouvert, une ambulance, par exemple, pourra passer» - Luc Adam

Un détour

Cette route est souvent utilisée comme raccourci entre Amos et Lebel-sur-Quévillon. Selon les données du ministère des Transports, cette route est empruntée par 90 véhicules par jour en moyenne durant l’année, un nombre qui baisse à 70 durant l’hiver. 17 % de cette circulation est effectuée par des véhicules lourds. Toujours selon le Ministère, on ne retrouve aucune résidence permanente dans le secteur.

Depuis la fermeture du pont, les gens sont invités à faire un détour par les routes 113, 386 et 397 via Senneterre et Barraute, ce qui prolonge le trajet de 32 km.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média