Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 décembre 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Forestiers gardent le cap sur leurs objectifs

Un top 10 toujours bien en vue

Étienne Parent - Forestiers Amos

©gracieuseté - Dany Germain

Étienne Parent donne une poignée de main à un de ses coéquipiers avant de sauter sur la glace contre les Cantonniers de Magog.

MIDGET AAA - Avec le cap de la mi-saison qui a été franchi dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Forestiers d’Amos croient toujours en leurs chances de terminer dans le top 10 du circuit Lévesque, eux qui étaient installés au 12e rang du classement général avant les matchs de ce week-end.

Affichant un dossier de 10-13-1, la formation régionale accusait neuf points de retard sur les Lions du Lac St-Louis et la 10e position. Après avoir remporté leurs trois premiers matchs de la saison, les Amossois ont souvent été victimes de dénouements frustrants, alors que six revers qui se sont décidés par un but. 

«Cela nous a fait mal au niveau de la fiche, mais je reste quand même positif. Au début de l’année, j’avais parlé d’une saison d’environ 18 victoires et c’est encore accessible. On ne joue pas du mauvais hockey et on passe souvent proche», souligne l'entraîneur-chef des Forestiers, Guillaume Bisaillon. 

Celui-ci croit toujours qu’il n’a pas surévalué son équipe en début de saison. «Les objectifs ne changent pas et, en ce moment, nous n’en sommes pas là. On a encore une bonne équipe et, à trois points pour une victoire en prolongation, il suffit juste d’une séquence de deux ou trois victoires de suite comme en début de saison pour se rapprocher du top 10», estime-t-il. 

Une attaque à améliorer 

Pour la suite des choses, le personnel d’entraîneurs se concentrera davantage à améliorer le côté offensif de l’équipe. Avec un désavantage numérique qui frôle les 92% d’efficacité et un solide gardien #1 en Nathan Darveau (moyenne de 2,18 et coefficient d’arrêts de ,941), la base en défensive demeure excellente pour le moment. 

Le point central de Bisaillon pour relancer l’attaque: une meilleure transition. «Il y a un gros apport de notre offensive qui vient des défenseurs et, ces temps-ci, on marque moins de buts. Je dis souvent que lorsque tu joues de la bonne façon, de bonnes choses arrivent», affirme Bisallon. Je trouve que nos transitions font un peu défaut et on manque d’exécution. On échappe plus de rondelles que l’on en échappait avant et les passes sont un petit peu moins précises», mentionnait-il la semaine dernière. 

Séquence clé 

En plus du Challenge midget AAA, au cours duquel les Forestiers joueront deux matchs comptant au classement contre Magog et le Collège Notre-Dame, ceux-ci auront un calendrier qui sera déterminant pour la suite des choses, ajoute le pilote des Forestiers. 

Les trois premières semaines de février seront spécialement importantes pour les Abitibiens avec un programme double contre le Rousseau-Royal de Laval-Montréal, suivi de quatre duels consécutifs face à St-Eustache, deux de leurs rivaux de la division CCM. 

Pour Guillaume Bisaillon, un alignement un peu plus complet ne fera pas de tort dans cette séquence. «Pour l’instant, il faut juste qu’on demeure bien positionnés dans notre division et de ne pas trop s’éloigner afin que ces matchs aient un enjeu pour le classement.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média