Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

11 décembre 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Le Témiscamingue pratiquement exclu des Zones d’intervention spéciale

Le dépôt du projet de décret ministériel satisfait les élus

Angliers

©Lucie Charest - Le Citoyen Val d'Or - Amos

En moins de deux heures, le parc, la station de pompage et deux tronçons de rue avaient été inondés au pied du barrage à Angliers.

Pratiquement toutes les demandes d’exclusion des Zones d’intervention spéciale (ZIS) déposées par les municipalités témiscamiennes impliquées ont été approuvées par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

Le projet de décret ministériel, publié le 6 décembre dans la Gazette officielle du Québec, en a satisfait plus d’un. «Nos demandes d’exclusion ont été acceptées à plus de 90 %, s’est réjoui Serge Côté, directeur général de Saint-Bruno-de-Guigues. Il faut dire que nous avions des documents solides inclus dans notre demande de révision.»

L’impact de l’inclusion d’une parcelle de territoire dans une ZIS peut être grand pour une municipalité ou un citoyen. Car un statut de ZIS donne au gouvernement le pouvoir d’interdire la construction ou la reconstruction à l’intérieur des limites de ces zones.

«Nos demandes d’exclusion ont été acceptées à plus de 90 %. Il faut dire que nous avions des documents solides inclus dans notre demande de révision» - Serge Côté

Sous le choc

La publication de la première carte des ZIS nouvellement identifiées à la fin du printemps en avait laissé plusieurs pantois. D’autant plus qu’en territoire témiscamien, les crues avaient davantage été attribuées à la gestion des barrages qu’aux pluies diluviennes. Des élus et des directions générales de municipalités s’étaient mobilisés en plein cœur de l’été afin de compléter un dossier de révision cohérent.

La MRC de Témiscamingue avait demandé que l’ensemble du territoire soit exclu des ZIS. Cette requête n’a pas été traitée en tant que telle, mais le résultat serait équivalent, selon la préfète Claire Bolduc.

 

«Il reste un peu de travail à faire au niveau des territoires non organisés, mais dans l’ensemble, les réponses du MAMH à chacune des municipalités ont été satisfaisantes, selon les échos que nous en avons eus», a-t-elle fait savoir.

En plus des dossiers des municipalités témiscamiennes de Duhamel-Ouest, Laverlochère-Angliers, Guérin, Notre-Dame-du-Nord, Saint-Bruno-de-Guigues et Saint-Eugène-de-Guigues, ceux des municipalités abitibiennes de Rapide-Danseur, Rivière-Héva, Rouyn-Noranda et Duparquet ont également été traités

Claire Bolduc

©Lucie Charest - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Claire Bolduc est satisfaite de la révision des ZIS telle que décrite dans le projet de décret publié le 6 décembre.

Gestion des eaux

Dans le cadre des travaux de demande de révision des ZIS, la MRC de Témiscamingue avait également souhaité devenir partie prenante des décisions liées à la gestion des barrages qui avaient un impact sur son territoire.

«Nous avons eu une rencontre le 28 novembre avec Hydro-Québec et le comité de gestion de la Rivière des Outaouais, qui est de compétence fédérale, a poursuivi la préfète Bolduc. Cependant, nous n’avons pas obtenu toutes les réponses auxquelles nous estimons avoir droit. Nous avons demandé une seconde rencontre afin d’obtenir des explications plus complètes.»

D’aucuns ont encore en mémoire des effets désastreux qu’avait entraînés l’ouverture des vannes du barrage Des-Quinze afin de protéger l’infrastructure. En moins de deux heures, tout le parc, la station de pompage et deux tronçons de rues avaient été submergés à Angliers. La municipalité de Notre-Dame-du-Nord était en alerte et prête à réagir aux pires éventualités. Les accès aux quais de mise à l’eau des marinas de Ville-Marie et de Notre-Dame-du-Nord avaient aussi été fermés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média