Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

18 décembre 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Caribous: au tour d’Émilise Lessard-Therrien de critiquer Pierre Dufour

Elle veut une vraie stratégie

Émilise Lessard-Therrien Députée Rouyn-Noranda-Témiscamingue

©Photo capture d’écran – Séances de l’Assemblée nationale

La députée de Rouyn-Noranda – Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien.

POLITIQUE - Responsable du développement et de la vitalité des territoires chez Québec solidaire, la députée de Rouyn-Noranda – Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, s’ajoute aux nombreuses voix qui s’opposent au ministre Pierre Dufour sur la gestion du dossier des caribous forestiers au niveau régional et provincial. 

Mme Lessard-Therrien soutient que son homologue d’Abitibi-Est et le gouvernement caquiste ne se pressent pas pour prendre des actions afin de sauver l’espèce animale, ajoutant qu’ils sont capables d’agir rapidement pour l’exploitation forestière. 

«Québec solidaire demande au gouvernement de reculer sur sa décision d’annuler les mesures de protection en vigueur dans trois massifs forestiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean, d’appliquer les recommandations qui sont émises par les experts et les organismes du milieu et de se conformer sur-le-champ à la loi en matière de protection des espèces menacées ou vulnérables», s’est exprimée la députée solidaire dans un communiqué. 

Pour cette dernière, les gens en place (au gouvernement) essaient juste de gagner du temps. «Le caribou forestier est menacé depuis plus de 15 ans sur des territoires convoités par l’industrie forestière et les gouvernements ne font que se renvoyer la balle. Il faut se doter d’une vraie stratégie, mais le gouvernement Legault préfère gérer ce dossier à la pièce. Il commande une énième étude sur le caribou forestier, alors que les connaissances scientifiques sont claires: l’espèce est en déclin et il faut resserrer les mesures de protection», estime la politicienne. 

Pour elle, les actions et les outils pour faire avancer le dossier sont déjà sur la table. «Après les déboires de la semaine dernière : retrait du statut de conservation de trois massifs forestiers situés dans la région du lac Saint-Jean; l’arrêt de collaboration avec l’Action boréale, les accusations du ministre aux experts dans leur ‘’tour d’ivoire’’, le gouvernement veut maintenant colliger toutes les données disponibles sur l’animal afin d’orienter ses prochaines décisions», déplore Mme Lessard-Therrien. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média