Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Achat local

Retour

06 janvier 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

«Il n’y a pas pire injustice que d’accuser des innocents» - Carl Taillefer

Affaire Duguay/Taillefer

Carl Taillefer

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Carl Taillefer, frère de Billy Taillefer, a questionné le maire Pierre Corbeil sur sa neutralité dans ses fonctions.

C’était salle comble pour une troisième séance d’affilée au conseil de ville de Val-d’Or, le 6 janvier dernier, alors que des dizaines de citoyens se sont présentés à l’hôtel de ville pour questionner une fois de plus le maire Pierre Corbeil.

Parmi les militants sur place, on comptait Carl Taillefer, le frère de l’un des accusés qui a été acquitté de l’affaire Sandra Gaudet, Billy Taillefer. Selon lui, le maire n’est pas en mesure d’aider la population et les deux hommes qui ont été faussement accusés. «Il est là pour défendre ses citoyens, ce qu’il n’est pas capable de faire. C’est décevant et s’il n’en est pas capable, qu’il laisse la place à un autre», déclare Carl Taillefer.

Les citoyens présents étaient déçus et peinent à croire que le maire de Val-d’Or ou les conseillers ne peuvent pas permettre, par exemple, de régler la poursuite intentée par Hugues Duguay et Billy Taillefer en règlement hors cour.

Sandra Gaudet

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

C’était salle comble le 6 janvier dernier, à la salle du conseil de ville de Val-d’Or.

«Nous avons été bernés et abusés. La vérité nous est due!» - Martin Plourde, membre du groupe.

Neutre ou pas?

Le Senneterrien a questionné le maire Pierre Corbeil à savoir s’il était vraiment neutre en tant que premier magistrat. «Monsieur Corbeil, étant donné le rôle que vous avez joué au fil du temps dans ce dossier, êtes-vous vraiment en position de faire votre travail de façon neutre? Vous êtes-vous posé la question si vous étiez en conflit d’intérêts?», a demandé Carl Taillefer au maire de Val-d’Or lors de la période de questions réservée au public.

«Considérez-vous toujours être l’homme de la situation et en mesure d’exercer vos fonctions? En clair, devriez-vous laisser votre place à un autre qui serait impartial?», a-t-il renchéri.

Plusieurs membres du groupe Sandra Gaudet – la population exige des réponses semblaient partager ce même questionnement. «Il y a définitivement une apparence de conflit d’intérêts, estime Philippe Gaudet, porte-parole du groupe. Dans la documentation qui existe, on a pu voir qu’à l’époque de l’enquête, M. Corbeil a collaboré avec les policiers en fournissant des dossiers médicaux qui lui ont été demandés de manières illégitimes et illégales. Ça reste à prouver à quel point c’est grave, mais c’est certainement quelque chose qui a contribué à l’erreur judiciaire. Ça ne veut pas dire pour autant qu’il est maintenant en conflit d’intérêts par contre.»

Somme toute, le maire Pierre Corbeil se dit très neutre dans ce dossier. «Je me sens en totale confiance et je ne suis pas en conflit d’intérêts», assure le maire de Val-d’Or.

Philippe Gaudet

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Philippe Gaudet, porte-parole du groupe nommé Sandra Gaudet – la population exige des réponses.

La bataille se poursuit

Bien que la Ville souligne qu’elle n’émettra pas de commentaires, les membres du groupe Facebook, qui réunit des milliers d’internautes, prévoient poursuivre ses démarches auprès de la municipalité, de la MRC de la Vallée-de-l’Or et du ministre Pierre Dufour. «On y va de plusieurs fronts, souligne Philippe Gaudet. En plus de tout ça, nous allons faire une grande marche le 14 mars prochain et essayer de faire entrer une pétition à l’Assemblée nationale.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média