Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

13 janvier 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Forestiers débutent 2020 de belle façon

Défaite en fusillade et victoire éclatante

Forestiers Amos - Phénix Esther-Blondin

©gracieuseté - Dany Germain

Les Forestiers ont retrouvé rapidement leur rythme après le long congé des Fêtes.

MIDGET AAA - Le long congé des Fêtes n’a pas trop incommodé les Forestiers d’Amos, qui ont salué leur retour à l’action ce week-end pour inscrire quatre points sur une possibilité de six à l’étranger, grâce à une défaite en fusillade contre Laval-Montréal (3-2) et à une victoire contre le Collège Esther-Blondin (6-1).

Contrairement à d’autres équipes qui ont dû faire face aux caprices de Dame Nature, la formation abitibienne avait l’occasion de disputer deux rencontres importantes face à des rivaux de la division CCM et de tenter de maintenir le cap en vue du dernier sprint de la saison. 

En arrière 0-2 après les 20 premières minutes de jeu, samedi, Amos a retrouvé son rythme en deuxième pour créer l’égalité par l’entremise de Steven Fournier (13e but de la saison) et du premier d’Émile St-Pierre. 

Au final, les hommes de l’entraîneur-chef Guillaume de Bisaillon n’auront pas réussi à concrétiser la remontée en troisième période ni en prolongation et ont vu le Rousseau Royal marquer à deux reprises en tirs de barrage, tandis que Nico Ruccia a été solide pour frustrer Rock Lamoureux et Marcus Gilpin. 

Le match du lendemain contre le Phénix aura été un tout autre scénario pour les Abitibiens, qui ont peut-être joué leur meilleur match de la saison en dominant 40-15 au chapitre des lancers. En plus des deux buts de Marcus Gilpin (9e et 10e), Anthony Turcotte (13e), Alexis Brazeau (5e), Jérémy Duhamel (4e) et Rock Lamoureux (7e) ont déjoué la gardienne Ève Gascon. 

«On a joué un match presque parfait dimanche. On ne pouvait se permettre d’échapper ce match-là, étant donné que tout le monde est capable de battre tout le monde dans cette ligue. Accorder seulement 15 lancers, je n'ai jamais vu ça depuis que je suis entraîneur-chef», a mentionné Guillaume Bisaillon. 

En mode séries 

Avec maintenant 12 rencontres à faire d’ici la fin de la saison régulière, les Forestiers débutent tranquillement leur processus afin de se préparer en vue des séries éliminatoires de la Coupe Jimmy-Ferrari. Si l’objectif de 18 victoires est encore bien possible, l’approche en vue des prochains duels sera faite un pas à la fois. Le tout débute cette fin de semaine alors que les Forestiers recevront les Riverains du Collège Charles-Lemoyne, avant-dernière équipe au classement général, au Complexe sportif Desjardins. 

La tâche aura une importance supplémentaire pour les Amossois, puisque la grande majorité des équipes ont des matchs en main sur eux, certaines en ont même jusqu’à quatre sur les Abitibiens. 

«Notre but sera de s’éloigner le plus possible des équipes derrière et de s’approcher le plus possible de celles devant, aborde Guillaume Bisaillon. Les Riverains demeurent une équipe avec du talent et peuvent exploser à tout moment. Si on n’avait pas fait de points en fin de semaine, ce serait autre chose, mais on est capables de souffler dans le cou des adversaires qui sont devant nous au classement.» 

Toutefois, le pilote devra se passer des services de son attaquant Zachaël Turgeon pour le reste de la saison, lui qui soigne toujours une blessure au haut du corps, ce qui fait en sorte que les Forestiers se débrouilleront avec 11 attaquants pour le reste de l’année.  

Emerick Gaudet et Deyon House représentent toujours des cas incertains, mais des retours au jeu sont envisagés dans leur cas.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média