Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Cyclisme

Retour

28 janvier 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Accro-Vélo aura un nouveau parcours technique à la Forêt récréative

Long de deux kilomètres

Activité couple vélo

©Despositphotos

La Forêt récréative de Val-d'Or aura un nouveau sentier technique de vélo de montagne de deux kilomètres près du chalet d’accueil.

VÉLO DE MONTAGNE - Voulant continuer de développer les habiletés de ses cyclistes de montagne, le Club Accro-Vélo de Val-d'Or aménagera, au cours de l’été, un nouveau parcours technique de deux kilomètres, qui sera situé près du chalet d’accueil de la Forêt récréative.

Avec la collaboration de la Ville, le club a obtenu une subvention lui permettant de défrayer 60% des 60 000 $ nécessaires pour la construction du projet. Le parcours viendra s’ajouter aux 30 kilomètres de «single track» déjà existants à la Forêt récréative. 

«L’idée est de générer une sorte de piste avec différentes options pour tous les niveaux chez nos cyclistes jeunes et moins jeunes. Il va y avoir des successions de virages plus ou moins serrés, des bosses, des sauts, des ponts en bois plus étroits, des roches et autres modules pour pratiquer l’équilibre, a énuméré le président d’Accro-Vélo, Michel Lavoie. 

«On veut permettre à nos jeunes de ne pas être surpris en se présentant ailleurs dans la province sur des parcours plus escarpés et avec plus de roches», ajoute-t-il.  

Réalisés par la firme Appalaches Excavation, les travaux débuteront au mois de juin ou juillet, dépendamment de la disponibilité des constructeurs et aussi pour se donner du temps afin de permettre à la neige de fondre et d’être drainée par le sol. Si une date définitive n’a pas été établie pour le moment, la construction devrait durer autour de trois semaines.  

Défi géologique 

Une construction de ce type risque de poser quelques petites embûches aux travailleurs qui seront affectés à ce projet. Étant donné la faible dénivellation du sol dans la région, Appalaches Excavation devra réussir quelques petits tours de magie afin de réaliser certains obstacles. 

«Il faut être assez inventif, ne cache pas Michel Lavoie, et il faut faire avec ce qu’on a. On s’entend que nous n’aurons pas le Mont-Tremblant en Abitibi, surtout que le sol est très plat à Val-d’Or. Par contre, il y a un moyen de se donner de bons défis et de montrer les techniques de base. Par la suite, les gens pourront aller pratiquer à des endroits où il y a plus de dénivelés.» 

Dons en financement  

Avec la subvention qui va couvrir environ 36 000 $ des frais, Accro-Vélo est maintenant à la recherche de partenaires majeurs afin de combler les quelque 25 000 $ restants pour payer la facture. 

Des démarches comptent s’amorcer dans les prochains jours pour obtenir certains biens matériels comme du bois, gracieuseté du la scierie Eacom, mais Michel Lavoie estime qu’un commanditaire majeur sera nécessaire. «On ne prévoit pas, pour le moment, de faire une campagne de financement. On va regarder ce qu’on est capables d’aller chercher en s’alliant avec un commanditaire. Selon les besoins, on verra», mentionne le président du club cycliste. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média