Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine Audacieux

Retour

29 janvier 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Aimer sa huissière? Oui, c’est possible!

Publireportage

Peu de gens peuvent le croire, mais une huissière peut être votre meilleure amie. Cette profession regorge d’histoires touchantes et humaines, bien qu’elle soit parfois mal-aimé du public. Mettez vos préjugés de côté, car être une huissière, c’est bien plus positif qu’on ne le pense!

Audrey Pinard, 29 ans, en sait long sur les idées préconçues du public par rapport à son métier d’huissière de justice.

«Il y a beaucoup de préjugés, estime-t-elle. Les gens nous associent à des choses négatives comme des expulsions, par exemple, mais en vrai, nous faisons beaucoup plus que ça.»

Premièrement, oubliez l’image typique des films américains de l’huissier méchant au visage sans émotion. Audrey Pinard est la preuve même qu’il ne faut pas se fier à ces stéréotypes.

Reconnue pour son écoute, son sourire contagieux et sa bonne humeur, la Valdorienne aux yeux pétillants surprend souvent plus d’une personne lorsqu’elle dévoile son métier. Pourtant, être huissière n’équivaut pas à être méchante, au contraire.

«Je prends toujours le temps d’écouter les gens,de leur faire comprendre la situation qu’ils vivent et tout ce que ça implique, souligne Audrey Pinard, qui est huissière depuis 4 ans. Mon but, c’est de les accompagner, de les guider et de les référer au besoin ».

Étant l’une des deux seules femmes dans ce métier en région (elle est d’ailleurs la seule huissière à Val-d’Or!), Audrey Pinard doit aussi se battre contre les préjugés associés aux genres.

«Il y a parfois des gens qui sont surpris lorsque j’arrive chez eux et que je leur dis que c’est moi la huissière, raconte Mme Pinard, qui possède son propre  bureau au centre-ville de Val-d’Or. Je ne m’arrête pas aux taquineries ou aux mauvais commentaires, car moi, j’adore mon métier. J’en suis fière.»

 

Audrey Pinard, Magazine Audacieux

Aider les autres

Le métier d’huissière est beaucoup plus positif qu’on ne le croit. Grâce à ces services et ces interventions, Audrey Pinard peut aider bien des gens à comprendre les étapes d’une démarche juridique et les conséquences, à référer les personnes qui sont parfois en détresse aux services appropriés.

Dans d’autres cas, l’huissière peut également assister à des remises volontaires, où une personne remet d’- elle-même, par exemple, son véhicule à son créancier.

«Oui, ce sont des moments difficiles, mais je suis là pour les aider et leur expliquer pourquoi ils ont fait le bon choix », indique Mme Pinard.

Ce qu’Audrey Pinard désire, c’est que le public comprenne que bien qu’elle ait un travail à faire, elle n’en est pas moins empathique ou compréhensive.

«Je suis aussi une humaine et une maman, confie-t- elle. Ne croyez pas que je pense que tous mes clients sont de mauvaises personnes. Tout le monde peut vivre des moments difficiles, et ça, je le comprends très bien. L’important, c’est de savoir se relever de ces moments.»

Finalement, ce qu’il faut retenir, c’est que votre huissière est là pour travailler avec vous et non contre vous. Elle répondra à vos questions, vous guidera vers des ressources pour vous aider, vous expliquera vos droits et les protéger.

Si vous devez avoir affaire à Audrey Pinard un jour, accueillez-la d’abord avec un sourire et vous verrez que vous ne le regretterez pas!

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média