Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine Audacieux

Retour

29 janvier 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Elise Gingras, une gestionnaire qui sort de l’ordinaire!

Publireportage

Derrière les yeux pétillants et le sourire contagieux d’Elise Gingras se cache une femme d’affaires qui a su briser les barrières, repousser les limites et redéfinir le modèle d’une bonne gestionnaire au sein de l’entreprise LEMERCIER.

 

On peut dire que c’est sa personnalité qui a amené Elise Gingras où elle est maintenant. Tout a commencé en 2000, lorsque la Valdorienne a été engagée chez Mercerie Jean- Guy. Ce sont les patrons de l’époque qui ont pris les devants et qui ont choisi de recruter Mme Gingras pour ses qualités en termes de leadership et d’entregent.

Ce partenariat fut des plus fructueux puisque qu’il a permis à la jeune femme de travailler et d’apprendre le métier pendant de nombreuses années aux côtés de Jean-Guy Larouche, ancien propriétaire du commerce ayant des décennies d’expérience.


«Ce fut mon mentor, souligne Elise Gingras. Il m’a tout appris, et ça, je lui en suis très reconnaissante. C’était un excellent vendeur qui m’a appris à créer un contact et établir un lien de confiance avec mes clients, mais aussi à être professionnelle et respectueuse.»

Ainsi, une longue carrière prenait son envol au sein de la mode masculine pour Mme Gingras.

Magazine Audacieux , Élise Gingras

Gracieuseté

Faire sa place

C’est en 2005, à l’âge de 25 ans, qu’Elise Gingras a décidé de grimper les échelons et de devenir copropriétaire, alors que le commerce prenait officiellement la bannière LEMERCIER

«J’ai réalisé que les défis de cette entreprise me motivaient, explique-t-elle. Moi, la routine, ça m’ennuie. Dans mon travail, il n’y en a pas, chaque jour est différent.»

Avec sa personnalité colorée et son audace, Elise Gingras avait de plus en plus d’idées de grandeur pour l’entreprise. Pas étonnant alors qu’elle soit devenue, en 2008, la seule et unique gestionnaire de l’entreprise. Désormais, LEMERCIER de Val-d’Or aurait les couleurs d’Elise Gingras. Ayant un esprit communautaire fort et croyant fermement à l’importance de l’économie locale, elle s’engage dans divers organismes tels que le Regroupement des gens d’affaires du centre-ville et le club Kiwanis Lemieux. En 2017, elle participe aux achats européens du Regroupement québécois Le Mercier. Elle fait d’ailleurs partie de son conseil d’administration.

Une gestionnaire atypique

Si elle se décrit elle-même comme une drôle de patronne, c’est pour une excellente raison. «Je suis plutôt atypique, croit-elle. Je suis très humaine, que ce soit avec mes clients ou mes employés. Je ne suis peut-être pas assez sévère, mais je sais que je suis authentique. J’ai beaucoup de respect et d’empathie envers les autres.»

Chez elle, pas question de miser sur la vente sous  pression. «Jamais je n’aurai  des  employés  qui  travaillent à la commission, assure Mme Gingras. Ici, tout se fait en équipe.»

«J’aime mieux perdre une vente parce que nous avons été honnêtes avec un client que de perdre un client parce que nous lui avons vendu des vêtements qui ne lui vont pas bien», ajoute-t-elle.

Pour Elise Gingras, il n’y a pas un seul chemin qui peut mener au succès.

«Je ne crois pas qu'il y ait une seule formule  gagnante pour avoir du succès, souligne-t-elle. Tant qu’on est prêt à travailler et à y mettre des efforts, tout est possible.»

Un nouveau départ en 2020

De nombreux projets attendent Elise Gingras et son équipe chez LEMERCIER pour la prochaine année. En plus  de fêter le 15e anniversaire de l’ouverture du LEMERCIER, le commerce déménagera dans les anciens locaux de Boutique Élégance (832, 3e Avenue) avec un nouveau concept de boutique, le premier au Québec. On y trouvera, entre autres, un espace pour des vêtements faits sur mesure. Ce n’est pas tout! En plus de développer de toute pièce la nouvelle image de la boutique, elle innove en créant un partenariat nouveau genre à Val d’Or.«Nous allons jumeler LEMERCIER et la boutique La Maxime, explique Elise Gingras. Ce sera l’endroit où monsieur et madame pourront trouver ce qui leur convient.»

Bien que les deux entreprises aient leurs patrons distincts, Elise Gingras voit cette alliance comme une opportunité d’élargir les horizons des autres entrepreneurs de Val-d’Or, mais aussi de stimuler les achats locaux.
« Nous sommes à une époque où il faut revoir les façons de vendre ou de consommer», conclut-elle. La grande réouverture de LEMERCIER et La Maxime devrait avoir lieu en avril prochain.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média