Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Achat local

Retour

05 février 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une Valdorienne finaliste pour devenir Miss Canada

Elle veut faire avancer les droits des femmes en Afrique

Claudine Zamparutti Dongo

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La Valdorienne d’adoption Claudine Zamparutti Dongo, 24 ans, est finaliste pour Miss Canada.

Claudine Zamparutti Dongo est l’une des finalistes au grand concours Miss Canada, qui couronnera le 7 mars prochain sa prochaine ambassadrice selon sa beauté, sa personnalité et son attitude. Pour la Valdorienne d’adoption, il s’agit d’une occasion en or de sensibiliser la population aux conditions et aux droits des femmes en Afrique. 

C’est le hasard qui a amené Claudine Zamparutti Dongo à s’inscrire à ce concours qui existe depuis 1946. «J’ai vu une publicité sur Facebook et après m’être renseignée, je me suis dite: pourquoi pas?», souligne-t-elle. 

La jeune femme de 24 ans, qui habite Val-d’Or depuis un peu plus de deux ans, était bien surprise lorsqu’il lui a été annoncé, quelques semaines après son inscription, qu’elle avait été choisie pour poursuivre le processus de sélection. Encouragée par son conjoint, Claudine Zamparutti Dongo a décidé de continuer dans l’espoir de faire partie de la grande finale. Finalement, en décembre dernier, elle apprenait qu’elle était l’une des 25 finalistes pour le titre de Miss Canada. «Même encore aujourd’hui, j’ai de la difficulté à croire que tout ce qui se passe est réel!, lance-t-elle en riant. Je n’avais pas tellement d’attentes quand je me suis inscrite au début.» 

Le grand gala pour annoncer la lauréate se tiendra à Laval, le 7 mars. Claudine Zamparutti Dongo devra faire ses preuves au cours des journées précédentes et lors du gala lui-même pour démontrer, par exemple, son attitude, son esprit d’équipe, son charisme et sa personnalité. «Je suis très stressée, admet-elle. Mais j’ai aussi très hâte. Je pense qu’il faut voir ça comme une belle opportunité qui va m’aider à grandir.» 

Claudine Zamparutti Dongo

©Gracieuseté

Claudine Zamparutti Dongo est originaire du Burkina Faso.

«Peu importe si je gagne ou non, j’ai une vision des choses et je veux pouvoir aider les autres»  - Claudine Zamparutti Dongo

Une survivante 

Chaque candidate doit porter une cause ou un enjeu social qui la touche. Claudine Zamparutti Dongo, elle, a choisi d’être la voix des laissés pour compte, mais surtout celle des femmes victimes de l’excision. «L’excision, ça continue d’exister encore aujourd’hui, précise celle qui est originaire du Burkina Faso. Moi, j’ai réussi à m’en sauver, car je me suis cachée, mais beaucoup d’autres filles, non.» 

Le problème, c’est que cet acte de mutilation, où le clitoris de la jeune fille est coupé à froid, est une norme sociale. Ainsi, le fait d’avoir pu échapper à cette violence n’aura pas nécessairement rendu la vie plus facile à Claudine Zamparutti Dongo. «Celles qui ne sont pas excisées sont vues comme des filles sans vertu qui vont vivre une vie de débauche, explique-t-elle. Tu deviens un paria dans la société. Personne ne veut être associé à toi.» 

Claudine a grandi en étant mise à l’écart et insultée par ses camarades de classe. «Je n’allais plus à l’école, car les autres étaient carrément méchants envers moi, se souvient-elle. Les gens ont tendance à croire que la vie est plus facile pour celles qui échappent à l’excision, mais non.» 

Aujourd’hui, Claudine veut aider les femmes qui ont vécu ce terrible acte de mutilation, mais aussi aider à empêcher qu’il y ait de nouvelles victimes. «Il faut des ressources pour aider toutes les femmes, qu’elles aient été excisées ou non, croit-elle. Ce serait important d’avoir, par exemple, accès à des psychologues. Plusieurs femmes n’ont personne à qui se confier.» 

Les gens ont jusqu'au 7 mars pour voter pour leur finaliste préférée sur le site web de Miss Canada, au MissCanada.org. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média