Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

07 février 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Les Huskies dominent, les Foreurs l’emportent

Huskies Rouyn-Noranda Foreurs Val-dOr

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Nicolas Ouellet célèbre le but de Jacob Gaucher qui permettait à son équipe de mener 3 à 2 à ce moment.

Pour une deuxième fois cette semaine, les Huskies ont dominé au chapitre des lancers et ont limité leurs adversaires à moins de 30 tirs. Malgré cela, ce sont les Foreurs de Val-d’Or qui ont eu le dessus l’emportant 4 à 3.

L’entraîneur-chef des Huskies Mario Pouliot trouvait que son équipe aurait dû l’emporter. «J’ai aimé notre match. On a mieux joué et plus travaillé qu’eux. On avait de l’énergie et de l’intensité. On a bien utilisé notre vitesse et on a créé une multitude de chances», a-t-il souligné.

«J’ai adoré notre processus et comment on s’est comporté. On n’a pas eu le résultat souhaité, mais on va grandir et devenir encore plus solide et meilleur», a-t-il ajouté.

Ce qui a coûté la victoire est bien simple. «On a fait des erreurs ici et là. Leur troisième but nous a fait mal. On a aussi donné des buts à la suite de mauvaises couvertures sur les mises en jeu. Le hockey, c’est un jeu d’erreurs et ils ont été plus opportunistes que nous», a-t-il concédé.

En fin de match, le pilote a surutilisé ses quatre premiers défenseurs. «Connais-tu beaucoup de clubs qui n’ont pas trois de leurs six défenseurs réguliers? Les punitions n’ont pas aidé, mais j’ai adoré Cardinal et Denis», a-t-il évoqué.

Des mouches

Le pilote de la meute avait cependant de travers quelques punitions décernées à son équipe en troisième période. «Je commence à être tanné. Les Foreurs tombent comme des mouches. C’est comme ça depuis le début de l’année. Va falloir que certaines personnes soient plus alertes là-dessus», a-t-il souligné.

Alexis Brisson a été blessé durant la deuxième période. «Après la période, ma thérapeute est venue me dire: mauvaise nouvelle. Je commence à être habitué», a lancé Mario Pouliot.

Le résultat qui compte

Dans le vestiaire adverse, Pascal Rhéaume était ravi de cette importante victoire. «C’est un gros deux points pour nous à Rouyn-Noranda, surtout que nos fins de match sont toujours difficiles. On dirait que, ici, quand on a deux buts d’avance, c’est vraiment difficile de conserver cette avance. Ils ont encore été cherchés un gros but», a-t-il indiqué.

Sur le plan du match, il a apprécié la première période de son équipe malgré le but accordé dans les premières secondes de jeu. «Par contre, on n’a pas eu une bonne deuxième période. On a eu beaucoup de punitions et on a commis beaucoup de revirements. On n’a pas aussi bien patiné qu’en première», a-t-il statué.

En deuxième période, Thomas Pelletier a quitté la rencontre en raison d’une blessure mineure. Cela a amené le pilote à utiliser un peu plus ses vétérans. «Maxence Guénette a joué le genre de match qu’on s’attend d’un vétéran. Depuis quelques semaines, nos vétérans à la défensive ont vraiment augmenté leur jeu d’un cran», a-t-il expliqué.

Autre point positif: le premier but en carrière de Mathis Cloutier. «Mathis Cloutier doit améliorer sa vitesse, mais c’est un jeune intelligent, facile à coacher. Il nous a donné un gros but. On aime bien le rappeler et j’ai bien aimé son match», a souligné Pascal Rhéaume.

But rapide, une réplique de première

Les Huskies n’ont mis que 29 secondes avant d’inscrire le premier but du match. Shaun Miller (12e) a saisi un retour de lancer de Samuel Régis pour marquer.

En milieu de période, William Provost, posté dans le bureau derrière le filet, a remis la rondelle à Mathis Cloutier (1er), seul dans l’enclave, qui a ainsi égalisé la marque en inscrivant son premier filet en carrière.

Perte de contrôle

En début de deuxième période, la meute a repris les devants. Samuel Johnson (3e) a servi une belle feinte avant de décocher un tir précis de l’enclave pour surprendre Jonathan Lemieux.

Quelques instants plus tard, les locaux laissaient un peu trop de temps et d’espace à Maxence Guénette (9e) qui a décoché un lancer qui s’est faufilé entre les jambières de Zachary Émond.

En fin de période, alors que la meute profitait d’un avantage numérique, les Foreurs, avec le couteau entre les dents, ont forcé Zachary Émond à se compromettre dans une sortie risquée en raison du manque d’ardeur de ses coéquipiers. Nicolas Ouellet a soutiré le disque au gardien avant de remettre à Jacob Gaucher (11e) qui a ainsi donné une première fois les devants aux visiteurs.

Un coussin

En milieu de troisième période, Édouard St-Laurent a profité d’une erreur rouynorandienne pour s’échapper. Rudolf Polcs (6e) a ensuite saisi un retour de lancer pour donner un coussin de deux buts à sa formation.

En toute fin de rencontre, Alex Labbé (5e) a réduit l’écart à un seul filet.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Mathieu Gagnon affronte William Provost lors d'une mise en jeu.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Samuel Johnson a inscrit son 3e filet de la saison.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Lou-Félix Denis applique une mise en échec sur un joueur des Foreurs de Val-d'Or.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Zachary Émond a effectué un arrêt important en fin de deuxième période.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média