Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

06 mars 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Foreurs encaissent les coups, mais s’avouent vaincus

Tour du chapeau pour Alex-Olivier Voyer

Foreurs Val-d'Or - Phoenix Sherbrooke

©gracieuseté - Vincent L. Rousseau

Alex-Olivier Voyer (en blanc) prend un tir vif près de Xavier Bolduc pour ouvrir la marque en première période.

HOCKEY JUNIOR - Dans un match où les Foreurs ont passé la soirée à absorber les coups du Phoenix de Sherbrooke, ceux-ci ont réussi à jouer quelque peu dans la tête de leur adversaire, mais la formation de l’Estrie n’a pas cassé pour l’emporter 5 à 2, vendredi soir, au Palais des Sports Léopold-Drolet. Celle-ci amasse du même coup sa 50e victoire de l’année.

Travaillant toujours à instaurer une identité collective et à tester certains styles de jeu, Daniel Renaud y est allé avec un style de jeu très étanche en zone neutre avec quatre joueurs constamment derrière la ligne bleue adverse pour contrer la meilleure équipe au Canada.

N’ayant pas expérimenté cette façon de faire, les joueurs des Foreurs ont bien fait dans les circonstances durant les 40 premières minutes de jeu alors qu’ils n’avaient alloué que 27 lancers à l’adversaire en plus de tirer de l’arrière que par un but après 40 minutes de jeu. Des signes encourageants pour l’entraîneur du vert et or.

Après un bon début de troisième période, la chaîne a cependant lâché du côté des Valdoriens avec 10 minutes à faire au duel, ce qui a permis aux Phoenix de creuser l’écart avec trois autres filets et ainsi ne plus regarder derrière lui.

«Pendant les 50 premières minutes, on a réussi quelque chose de spécial. Les gars étaient très hermétiques et ont fermé le jeu. On donnait beaucoup de lancers de l’extérieur. Ce qui me déçoit le plus, on n’a pas réussi à compléter tout ça dans les 10 dernières minutes et on s’est mis à tricher. Avec le résultat qu’on connait, on a donné trois buts pendant ces 10 minutes. Au final, nous avons joué 50 bonnes minutes et l’objectif est 60», analyse Renaud.

«C’est la première fois qu’on essayait cela, donc c’est de quoi de nouveau. On veut voir ce qui fonctionne le mieux avec notre équipe. Ce soir, je te dirais que quand tu vois les joueurs se replier comme ça, c’est qu’ils achètent ce qu’on tente d’implanter. Personnellement, je ressors de ce match-là avec beaucoup plus de positif que de négatif. Il y a deux ou trois choses qui m’ont dérangé dans les 10 dernières minutes, mais ça reste une bonne performance», renchérit l’instructeur.

Bolduc se reprend

Limité à moins de neuf minutes de jeu avant d’être chassé du match contre ce même Phoenix, samedi dernier, le gardien Xavier Bolduc n’a pas manqué l’occasion de se racheter en livrant une impressionnante prestation de 45 arrêts.

Envoyé dans la mêlée pour donner du repos à Jonathan Lemieux en vue de la partie de samedi contre Victoriaville, le réserviste a répondu présent et a accompli la tâche qu’il devait accomplir selon son entraîneur.

«Il a fait les arrêts qu’il devait faire. C’est aussi une performance d’équipe. Sur les ‘’rush’’, on a réussi à contenir l’autre équipe pour donner des tirs de l’extérieur. Quand ils ont eu des bonnes chances de marquer, Xavier a fait des bons arrêts et je suis content de son effort», acclame-t-il.  

Triplé de Voyer

Meilleur buteur chez le Phoenix, Alex-Olivier Voyer (42,43,44) a démontré une fois de plus ses talents pour enfiler l’aiguille avec une performance de trois buts pour les locaux.

Le vétéran de 20 a ouvert la marque avec un peu moins de cinq minutes d’écoulées en première en complétant un jeu orchestré par Félix Robert et Samuel Bolduc pendant un jeu de puissance.

Pendant que lui et ses coéquipiers ont dû bûcher dur pour obtenir des chances de marquer en deuxième période, Voyer a tout de même réussi à donner les devants au Phoenix avant le son de la sirène en logeant le disque dans un petit espace dans le haut du filet pour donner les devants 2-1 aux Sherbrookois. Laissé complètement seul devant Bolduc, celui-ci a complété le tour du chapeau en troisième période pour faire 4-1, à nouveau pendant un avantage numérique.

Pour Renaud, le deuxième de la soirée de l’attaquant a changé l’allure du match.

«C’est de valeur, lâche-t-il. Avec 30 secondes à faire et un match à 1-1, je n’ai aucune idée comment la partie se serait déroulée en troisième période. Le fait qu’on soit revenu fort en début de troisième période démontre beaucoup de caractère dans ce vestiaire. Je pense qu’on s’en va dans la bonne direction.»

Du côté de Val-d’Or, Olivier Mathieu a atteint le plateau des 10 buts en première période alors qu’il a fait dévier le tir de David Noël après une mise en jeu pour niveler la marque à 1-1. Peyton Hoyt (13) a inscrit l’autre filet des siens avec environ quatre minutes à faire au duel grâce à un tourniquet à la droite de Samuel Hlavaj. Nathael Roy (21) et Taro Jenztsch (21) ont eux aussi fait scintiller la lumière rouge pour la troupe de Stéphane Julien.  

En bref

-Absent ce soir après avoir essuyé quelques bons coups contre les Cataractes, mardi, Nicolas Ouellet a des chances de réintégrer l’alignement, lui qui avait pratiqué ce matin. Concernant William Provost, il était censé prendre part à la rencontre de ce soir, mais s’est blessé durant la période d’échauffement. Son cas sera réévalué par le personnel médical de l’équipe.

-Avec le gain des Tigres de Victoriaville sur les Huskies de Rouyn-Noranda, ceux-ci ont repassé devant les Valdoriens pour prendre l’exclusivité du sixième rang dans l’Ouest. Néanmoins, le revers de la meute (5e dans la conférence) permet aux Foreurs de rester à une bonne distance alors que trois points séparent toujours les deux rivaux de la 117.

-En plus de la course au classement qui se resserre, celle pour le championnat des marqueurs fait de même alors que le tour du chapeau d’Alex-Olivier Voyer lui permet de se rapprocher d’une réussite d’Egor Sokolov, installé au premier rang avec 45. Le Russe a toutefois deux matchs de plus à disputer que Voyer (si aucune blessure n’arrive).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média