Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

10 mars 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Ouellet et Hoyt soulèvent les Foreurs contre les Huskies

L'écart entre les deux clubs de retour à trois points

Huskies Rouyn-Noranda - Foreurs Val-d'Or

©Photo Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Samuel Régis fait un beau travail pour empêcher Olivier Mathieu de concrétiser une feinte contre Zachary Emond.

HOCKEY JUNIOR - Les vétérans de 20 ans chez les Foreurs voulaient bien conclure leur dernière bataille de la guerre de la 117 alors que le doublé de Nicolas Ouellet et le but gagnant de Peyton Hoyt ont permis aux Valdoriens de rester dans la course au classement avec une victoire de 4-2 contre les Huskies, mardi soir, au Centre airCreebec.

Alors que ce match intense était nez à nez à deux partout, une passe dans l’enclave de Jacob Gaucher a trouvé le bâton de Hoyt, qui a fait fît de la couverture défensive devant le filet pour dévier le relais derrière Zachary Emond pour inscrire ce qui allait être le but de la victoire.

Nicolas Ouellet est venu par la suite clore le débat avec son deuxième de la rencontre dans un filet désert, lui permettant d’atteindre le plateau des 30 en 2019-2020.

«Ce que j’ai aimé, c’est qu’il se rapprochait du filet, a déclaré Daniel Renaud sur Ouellet, et si tu veux marquer, ce n’est pas en périphérie que tu vas faire ça. Il n’en a pas 30 pour un rien. Tu auras beau tous les regarder, ils sont pas mal à la même place.»

«C’est le fun, mais je pense que sans les coéquipiers que j’ai, je n’aurais pas réussi. À la fin du match, Peyton n’était pas obligé de me la donner. Il l’a quand même fait et j’ai concrétisé», a salué Ouellet.

Sur le but gagnant, Hoyt a lui aussi rendu hommage à ses coéquipiers sur la séquence qui a mené au point de la victoire.

«J’ai juste envoyé la rondelle en fond de territoire. Jacob [Gaucher] et Marshall [Lessard] ont fait le gros du travail et j’ai pu avoir une bonne présence devant le filet pour la mettre dedans», a lancé Hoyt en entrevue d’après-match.

«On leur a donné la victoire» 

Même s’il a aimé l’intensité déployée et l’ardeur de sa troupe, l’entraîneur des Huskies, Mario Pouliot, croit que son équipe a donné le match à l’adversaire avec deux mauvaises pénalités en fin de deuxième période en plus d’une autre en début de troisième, ce qui a fait en sorte que les Rouynorandiens ont eu plus de difficultés à créer des chances, par la suite.

Le double avantage numérique des Foreurs aura joué un rôle majeur dans la suite des choses alors que les locaux ont réussi à créer l’égalité 2-2 par l’entremise du premier de Ouellet, en toute fin d’engagement médian, pour devenir le point tournant de la rencontre.

«J’avais aimé la façon dont on jouait et on ne leur donnait pas grand-chose avec seulement 15 tris contre après deux périodes. En troisième, on a pris une punition et ils ont pris de l’élan. On a fait une bévue sur le filet gagnant. Avec Gaucher en arrière du filet, on avait seulement qu’un gars devant. On avait juste à rester à protéger l’enclave. C’est décevant de partir d’ici avec la défaite, mais j’ai aimé certaines choses», a fait savoir le pilote de la meute.

«Je suis content du résultat, mais je suis plus content de la façon dont mes joueurs ont compétitionné et ont respecté le plan de match. Nous avons géré la rondelle et j’ai senti une équipe en mission, ce soir, si on regarde l’implication physique, les tirs bloqués et nos replis défensifs», clame Renaud, qui vivait une première guerre de la 117 comme entraîneur des Foreurs.

Beaucage refait des siennes

Régulier comme une horloge suisse, Alex Beaucage a de nouveau touché la cible pour les Huskies pour inscrire un septième en neuf rencontres. En plus de niveler le score à 1-1 en avantage numérique. Le Trifluvien est devenu le quatrième joueur du circuit Courteau à atteindre le plateau des 40 filets.

Celui-ci donnait également la réplique aux Foreurs, qui avaient eux aussi ouvert le pointage sur une attaque à cinq, grâce à un tir de l’enclave de Justin Robidas (21). Samuel Régis (6) a poursuivi sur la lancée de ses coéquipiers avec un tir de la pointe, qui a touché le bâton d’Olivier Mathieu avant de déjouer Jonathan Lemieux, en deuxième période.

En bref

-Ce gain des Foreurs confirme la victoire de ces derniers dans la Guerre de la 117 (édition 2019-2020) avec une sixième victoire en dix rencontres, pour 14 points de classement contre huit pour les Huskies. Ceux-ci peuvent se consoler, eux qui possèdent 62 points, trois de plus que les Foreurs, avec tous deux cinq parties à disputer.

-Les champions en titre de la Coupe Memorial saluaient le retour au jeu d’Alexis Brisson, qui était en uniforme pour la première fois depuis le 7 février dernier.

«Sincèrement, il a été très solide avec la rondelle et s’est impliqué physiquement. C’est positif», souligne Mario Pouliot concernant le jeune de 17 ans.

-Le vétéran de 20 ans, Louis-Filip Côté a atteint un plateau important alors qu’il disputait son 300e match en carrière dans la LHJMQ. Au cours de ses cinq saisons, le natif de Laurier-Station a joué 124 matchs dans l’uniforme des Huskies et 176 dans celui des Remparts de Québec.

-L’importance de Jacob Gaucher au cercle des mises en jeu a constamment été énorme pour les Foreurs dans cette campagne. Avant le duel de mardi, le joueur de 18 ans venait au deuxième rang de la Ligue canadienne de hockey avec 899 mises en jeu remportées. Seul l’ancien des Huskies, Félix Bibeau, devançait Gaucher à ce chapitre avec 1014.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média