Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

11 mars 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

DC Bank/Problaclac recrute Simon Dubuc

Un meilleur accès à des courses UCI pour le Valdorien

Simon Dubuc - Saison 2020

©gracieuseté

Simon Dubuc pose avec l’un de ses nouveaux vélos pour la saison 2020.

CYCLISME - Le cycliste de Val-d’Or, Simon Dubuc, sera mieux en selle pour sa deuxième saison au niveau senior, alors qu’il a décroché une place chez DC Bank/Problaclac, une équipe continentale regroupant des athlètes de partout au pays.

Cette formation devrait amener beaucoup de positifs pour l’Abitibien, puisqu’il aura la chance de prendre part à des courses sanctionnées par l’Union cycliste internationale (UCI), chose qu’il ne pouvait pas faire en 2019. En plus de l’aider financièrement, la formation donnera un coup de main à Dubuc lors des épreuves. 

«Certaines dépenses lors des courses aux États-Unis, comme l’hébergement et le transport, seront payées. De plus, l’équipe me paye un vélo pour la route et celui pour les contre-la-montre. Si j’ai un bris, on a certaines pièces en stock et un mécanicien va nous suivre derrière. Ça va nous laisser plus de temps sans avoir à courir vers un centre de réparation», a illustré celui qui a pris part au Tour de l’Abitibi en 2017 et 2018. 

Dans la région pour une semaines, le cycliste se rendra par la suite aux États-Unis pour un séjour d’environ sept semaines au cours duquel il participera à un camp d’entraînement en Arkansas, pour ensuite prendre part à la «Joe Martin Stage Race» (2 au 5 avril) et au Tour de Gila (29 avril au 3 mai), à Silver City, au Nouveau-Mexique. Ces deux événements sont classés 2.2 (une course de catégorie 2 de plus d’une journée) par l’UCI. 

«J’ai déjà un peu de bagage et je peux aller en chercher beaucoup. Ça va être différent, car les courses par étape sont plus longues et demandantes. Le travail d’équipe sera mis de l’avant, même si on a beaucoup de nouveaux coéquipiers», indique Simon Dubuc. 

Retour au Québec 

À la suite de son escapade chez nos voisins du Sud, Dubuc pédalera une grande partie de sa saison 2020 dans la province, alors que plusieurs gros événements attendent le Valdorien, comme le Grand Prix de Charlevoix (2.2, 7-9 juin), le Tour de Beauce (2.2, 17-21 juin), avant de finir par le volet Élite des Championnats canadiens sur route, du 26 au 29 juin, à Lévis. 

«Des événements comme ça, c’est très gros. Celui en Beauce est une grosse organisation et ce n’est pas tout le monde qui termine l’épreuve, ne cache pas l'athlète abitibien. Il faut être conscient de ses forces et de ses faiblesses ainsi que des objectifs personnels et d’équipe. Il faut qu’on utilise notre tête, car c’est plus mental que physique», ajoute-t-il. 

Un travail pour développer la chimie entre les différents coureurs a débuté en janvier dernier, alors que l’équipe s’est rendue au Portugal pour un camp sur route et sur piste, en plus de prendre part à deux courses. 

«On fait beaucoup de préparation de course, en plus de pratiquer des techniques. On travaille aussi la communication entre les cyclistes parce que la plupart d’entre eux parlent anglais, donc on doit apprendre à se connaître», admet Simon Dubuc. 

La saison du cycliste se terminera vers le mois de septembre avec la présentation des Championnats canadiens sur piste à Milton, en Ontario. Il prendra le mois de juillet pour peaufiner sa préparation en vue de l’événement. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média