Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

15 mars 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

COVID-19: lieux de rassemblement fermés, capacité des restaurants réduites

Cinéma Taschereau

©Photo Depositphotos/Franky242

Les salles de cinéma doivent fermer selon Québec.

Les lieux de rassemblement comme les cinémas, les centres d’entraînement, les centres de skis, les spas, les salles de spectacles ou les piscines, bref tout centres de loisirs et d'amusement, devront être fermés jusqu'au 30 mars. Le gouvernement demande aux restaurateurs de réduire la capacité d’accueil de leur établissement de 50%. Les cabanes à sucre et les restaurants offrant des buffets devront, pour leur part, fermés.

Le premier ministre du Québec François Legault a aussi demandé aux gens de limiter leurs sorties. «Vous devriez sortir pour aller travailler, aller à la pharmacie, prendre une marche, acheter du pain», a-t-il indiqué.

«Je suis conscient que j’en demande beaucoup. Qu’on met beaucoup de restriction dans vos vies normales, mais ça va permettre de sauver des vies», a-t-il ajouté.

Les commerces de détails et centres commerciaux demeurent ouverts. «Présentement, on a 4 cas par million d’habitants. On n’est pas au même endroit qu’ailleurs. Les gens ont besoin de manger. Si on ferme les restaurants, ça mettrait beaucoup de pression sur les épiceries. C’est une question de calcul. Les gens ont besoin d’acheter de la nourriture et ont encore besoin de toute sorte. On n’est pas encore rendu là, mais on le regarde», a soutenu François Legault.

Publicité

Défiler pour continuer

«Dans les centres commerciaux, les gens sont en mesure de se distancier socialement. Il n’y a pas de transmission active. On évalue la situation au jour le jour pour ne pas dire d’heure en heure», a ajouté le directeur national de la santé publique Horacio Arruda.

Ce dernier a aussi indiqué que la fermeture des lieux de rassemblement était une façon d’éviter de transférer le problème. «On n’a pas fermé les écoles et les garderies pour rien. Tout centre d’amusement et de loisirs sera fermé. On parle de bibliothèques, de piscines, saunas, arcade, gym, salle de danse, bars, discothèques, cabanes à sucre», a-t-il élaboré.

«Tout le monde a une responsabilité»

Le gouvernement a aussi rappelé l’importance de respecter l’isolement volontaire de 14 jours pour les gens qui reviennent de voyage. «Tout le monde a une responsabilité, autant les malades que ceux qu’on doit protéger. Nos mesures nous donnent le temps de nous préparer et on est en avance sur les autres. On en demande pas aux gens de s’isoler pour le plaisir. On a une responsabilité personnelle et sociale de le faire», a soutenu le Dr.Arruda.

«On a le privilège d’être informé et d’agir maintenant. Les succès qu’on aura dépendent des comportements des Québécois et des entreprises. Je vous en supplie, il en va de la santé de vos concitoyens», a-t-il continué

«On en fait peut-être trop, mais si on attendait que tout soit parfait, on serait en retard. Si on a 85%, 90% de succès sur nos mesures et qu’on les peaufine par la suite, c’est bien. J’aime autant pas me dire que j’aurais dû. Mais, on n’a beau mettre tout ce qu’on veut, si la population ne l’applique pas, les actions n’auront pas d’effet» - Horacio Arruda, directeur national de la santé publique

Pas de transmission

Pour le moment, tous les cas détectés sont des personnes revenant de voyage ou ayant côtoyés des personnes ayant voyagés. «Présentement, les mesures qui commencent à être appliqués ailleurs dans le monde sont des mesures que nous appliquons déjà», a expliqué le directeur national de la santé publique.

Questionné sur pourquoi les personnes qui reviennent de voyage, mais qui ne présentent pas de symptômes, Horacio Arruda a été clair. «On effectue des enquêtes sur chacun des cas positifs. On fait leur histoire, du moment où ils ont présenté des symptômes. Ces enquêtes nous permettent de contacter les gens. Les personnes qui sont asymptomatiques vont présenter des résultats négatifs au test de dépistage», a-t-il expliqué.

Les citoyens sont aussi invités à garder un mètre de distance entre eux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média