Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

22 mars 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Le développement de LaRonde passe par la technologie

Déploiement du réseau LTE et automatisation vont de pair

AgnicoEagle_LaRonde_distance

©Anne Blondin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

L’automatisation de certaines opérations sous terre comporte plusieurs avantages, dont la réduction de la perte de temps et une sécurité accrue des travailleurs.

L’implantation du réseau LTE dans l’ensemble de la mine LaRonde est la clé du développement technologique sous terre, selon les dirigeants d’Agnico Eagle.

Le projet-pilote du déploiement du réseau LTE et de l’automatisation de la zone 5 (LZ5) se poursuit, mais les gains obtenus sont plus qu’intéressants pour la société minière.

«En ce moment, on fait une partie de la production avec les camions automatisés à LZ5. Nous utilisons cinq machines que l’on peut opérer à partir de la surface en même temps. Ce qui aide, c’est d’avoir un réseau LTE qui nous permet de transmettre les informations et les données. L’objectif de 2020 est de faire 15 % de nos tonnes à partir de la surface», a expliqué le surintendant général mine de LaRonde, Pascal Larouche.

Plusieurs avantages

L’automatisation de certaines opérations sous terre offre plusieurs avantages, dont celui de couvrir les temps morts inhérents à l’exploitation minière.

«Ces pertes de temps surviennent au changement de quart, où il y a entre deux et quatre heures de perte de temps. Il y en a aussi en raison des sautages, où l’on doit évacuer nos opérations. Parfois, on doit mettre en place des protocoles de fermeture de secteur à la suite d’événements sismiques, le temps que le tout revienne à la normale, et on ne peut alors pas envoyer des travailleurs sous terre pour des raisons de sécurité», a énuméré le directeur général du complexe LaRonde, Christian Goulet.

Outre les avantages liés à la réduction des pertes de temps, plusieurs aspects au niveau de la sécurité des travailleurs sont ressortis par rapport à l’automatisation, notamment en matière de sismicité. «L’automatisation pourrait nous permettre d’opérer les équipements automatisés dans ces secteurs-là sans compromettre la sécurité des employés. En plus de cela, les employés se font moins brasser dans les équipements», a poursuivi M. Goulet.

Déploiement du LTE

Pour permettre l’automatisation à LaRonde, l’implantation du réseau LTE est d’abord nécessaire et le processus va bon train.

«Presque les trois quarts de la mine sont sur le LTE. On va pouvoir commencer à recevoir des données sous peu. Nous avons des chargeuses automatisées du côté de LaRonde et des foreuses également. Nous travaillons à pousser ce projet pour en faire plus», a souligné M. Larouche.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média