Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

22 mars 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Toujours pas de cas confirmés dans la région, 80 de plus depuis vendredi au Québec

Coronova virus

©Depositphotos - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Il n’y avait toujours pas de cas officiellement confirmés au Coronavirus en Abitibi-Témiscamingue, en date du dimanche 22 mars à 13h, selon la plus récente mise à jour du ministère de la Santé.

Le Ministère rapporte toujours un cas dans le Nord-du-Québec, qui serait un homme dans la cinquantaine de Chibougamau revenant de voyage. Sauf erreur, deux autres régions du Québec ne répertorient aucun cas confirmé à la COVID-19 pour le moment, soit la Côte-Nord et la Gaspésie. On dénombre cependant 24 cas confirmés dont la région de résidence des personnes est inconnue pour le moment, selon les indications du Ministère.

À l’échelle provinciale, on en est maintenant à 219 cas confirmés (soit 38 de plus que samedi et 80 de plus que vendredi), 24 hospitalisations (cinq de plus que samedi et 14 de plus que vendredi), dont 13 patients aux soins intensifs (trois de plus que samedi). Concernant les décès liés au Coronavirus au Québec, le chiffre est passé de cinq à quatre, l’une des personnes mortes rapportées samedi étant finalement décédée d’une autre cause.

«Il y a 2000 personnes en attente du résultat de leur test et 9700 personnes testées (à la grandeur du Québec) ont reçu un résultat négatif. À partir de demain (lundi), l’attente pour obtenir son résultat de test devrait être de deux jours maximum, a indiqué le premier ministre François Legault, dimanche après-midi, lors de sa conférence de presse quotidienne.

«Nous avons accéléré le nombre de tests depuis hier (samedi); on s’attend donc à une grosse augmentation (du nombre de cas) demain (lundi), a signalé M. Legault. Les quatre décès dans la même résidence pour personnes âgées (à Lavaltrie) démontrent l’importance de ne pas visiter ces résidences. Chaque geste compte. En évitant les contacts, ça va limiter la contagion et sauver des vies. C’est donc très important de respecter les consignes de distanciation sociale», a-t-il fait valoir.

Nouvelles mesures: "Une question de vie ou de mort"

Tout en annonçant qu’Hydro-Québec n’infligera aucune pénalité pour les paiements en retard durant la crise, le gouvernement a ajouté de nouvelles mesures – et pas les moindres – dans l’espoir de ralentir la propagation du virus, soit l’interdiction de faire des rassemblements intérieurs et extérieurs, en plus d’ordonner la fermeture, à compter de lundi et ce jusqu’au 1er mai, des centres commerciaux (sauf les magasins d’alimentation, les pharmacies et les SAQ), des salles à manger des restaurants ainsi que des salons de coiffure et d’esthétique.

«Les mesures prises au cours des dix derniers jours ont un impact et il faut aller un peu plus loin encore, a expliqué François Legault. Ces nouvelles mesures visent à limiter le nombre de personnes dans les centres d’achats. On ne souhaite pas que la police ait à intervenir (concernant l’interdiction des rassemblements) et on compte sur la collaboration des Québécois. Nous avons demandé à la police de faire une veille et d’informer les gens sur les consignes. Nous encourageons aussi les restaurants qui ne le font pas déjà à offrir le service ‘’take out’’ (pour emporter), car il faut continuer à nourrir la population», a mentionné le premier ministre.

«Il faut éviter les contacts entre personnes, a renchéri le docteur Horacio Arruda, directeur provincial de la Santé publique. On ne doit donc pas déplacer le problème du centre d’achat en se rassemblant dans une maison. Ce n’est pas le temps de célébrer votre fête en groupe non plus! Restez chez-vous, sauf pour aller prendre l’air seul et aller chercher ce dont vous avez besoin. Je demande aux familles de collaborer : c’est une question de vie ou de mort», a-t-il lancé.

Quand il s’est fait demander où était la logique de laisser ouvertes les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ), soit des magasins qui n’offrent pas un service essentiel, M. Legault a répondu : «On s’est posé la question. On ne voudrait pas qu’il y ait une ruée, donc en évaluant la balance des inconvénients, nous préférons les garder ouvertes.»

Pas d’école avant le mois de mai

Flanqué du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, François Legault a d’autre part fait savoir que les services de garde ainsi que les écoles primaires et secondaires de la province allaient demeurer fermées au moins jusqu’au 1er mai, tandis que les étudiants des cégeps et universités devraient pouvoir compléter leur session via des cours en ligne.

«Des travaux à faire à la maison seront envoyés aux élèves (du primaire et du secondaire), il n’y aura pas d’examens du Ministère cette année et la grande majorité des jeunes va passer au niveau suivant l’an prochain», a signifié M. Legault. «On ne veut pas transformer tous les parents en enseignants, mais bien faciliter la vie des familles, a enchaîné le ministre Roberge. À partir du 30 mars, nous aurons un site web offrant plein d’activités stimulantes et intéressantes adaptées aux niveaux des élèves, non obligatoires», a-t-il précisé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média