Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

24 mars 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Un camion de vidanges nouveau genre à Landrienne, La Corne et Preissac

Camion Landrienne

©Photo: Mario Tardif/Municipalité de Landrienne

:Le nouveau camion de collecte robotisé à double fonction de Landrienne.

On n’arrête pas le progrès. La Municipalité de Landrienne vient ainsi de mettre en service un camion de collecte à ordures nouveau genre.

Acquis au coût de 305 000 $ à la suite d’une entente tripartite entre La Corne, Preissac et Landrienne, ce nouveau camion a pour particularités d’être robotisé et bi-compartimenté, ce qui permet la récolte de deux matières différentes lors d’un même passage.

«Avec l’ajout de la collecte du bac brun, l’élaboration d’un nouveau calendrier de collecte s’imposait, indique Éric Comeau, maire de La Corne, dans un communiqué conjoint des trois municipalités impliquées. Afin d’éviter le passage deux fois dans la même journée, l’achat de ce type de camion nous est apparu logique, d’autant plus qu’il permet de ramasser le bac brun à toutes les semaines», signale-t-il.

Basé à Landrienne, le camion est opéré et géré par les employés de cette municipalité. «Considérant la pénurie de main-d’œuvre, il est difficile de trouver des employés municipaux prêts à travailler à l’arrière d’un camion de collecte standard comme éboueur, fait remarquer le maire de Landrienne, Guy Baril. L’acquisition d’un camion robotisé nous permet d’affecter le temps de cet employé à d’autres tâches. Avec l’ensemble des projets que nous avons, aucun employé ne verra son temps de travail réduit», ajoute-t-il.

Entente de 10 ans

La mise en service du nouveau camion débutera les 31 mars et 1er avril pour La Corne et Preissac. D’une durée de 10 ans, leur entente avec Landrienne stipule que les coûts d’achat et d’entretien seront partagés à parts égales, tandis que les frais variables le seront au prorata de l’utilisation, précise-t-on.

«Depuis le 1er janvier 2017, nos matières résiduelles sont ramassées par Landrienne, souligne le maire de Preissac, Stéphan Lavoie. Quand on nous a offert ce nouveau partenariat, nous avons immédiatement accepté.»

Cette nouvelle entente a d’ailleurs obtenu, en février, une subvention de 50 000 $ du ministère des Affaires municipales dans le cadre du programme d’aide financière visant à soutenir la coopération intermunicipale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média