Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 mars 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

La quarantaine est désormais obligatoire pour tous les voyageurs

Les contrevenants s’exposent à des amendes très salées et même à une peine de prison

NAV Canada aeroport Rouyn-Noranda

©Thierry de Noncourt - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les personnes de retour dans la région ayant voyagé à l’extérieur doivent maintenant respecter obligatoirement un isolement de 14 jours, sous peine d’une amende très salée et d’une peine de prison.

Afin de mieux enrayer la propagation du virus de la COVID-19, Ottawa a décidé de durcir le ton de manière radicale. À compter de minuit, dans la nuit du 25 au 26 mars, toute personne de retour de l’étranger qui ne se placera pas volontairement en isolement pour 14 jours sera passible d’une amende pouvant atteindre jusqu’à 1 M $.

Cette mesure exceptionnelle est inscrite dans la Loi sur la quarantaine, modifiée en 2005 dans la foulée de la crise du SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère – une autre infection provoquée par un coronavirus). Elle a été confirmée dans la journée du 25 mars par la ministre fédérale de la Santé, Patty Hadju, devant le comité plénier du Sénat. Ottawa a jugé nécessaire d’y recourir en raison du retour des «snowbirds», ces retraités qui vont passer la saison froide sous des cieux plus cléments.

Un individu reconnu coupable par mise en accusation est passible d’une amende maximale de 1 M $. Il peut aussi encourir jusqu’à trois ans d’emprisonnement. S’il s’agit d’une procédure sommaire, l’amende maximale est alors de 300 000 $, tandis que la peine d’emprisonnement est réduite à six mois.

En conférence de presse, la vice-première ministre, Chrystia Freeland, a fait savoir que des suivis aléatoires seront effectués auprès des voyageurs de retour au pays dans chacune des provinces afin de s’assurer du respect de cette nouvelle directive obligatoire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média