Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

29 mars 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

L’avenir de Normétal semble doré

Amex Exploration a découvert d’importants dépôts d’or

Amex_camp_Beaupre_Normetal

©Amex Exploration

Le camp d’Amex Exploration sur le site Beaupré, à l’ouest de Normétal.

Anciennement connue pour ses métaux de base, la propriété Perron à Normétal montre un fort potentiel aurifère. La société junior Amex Exploration se dit confiante de voir des mines s’y installer d’ici quelques années.

«Perron est une propriété d’environ 8 km de long par 4 km de large qui s’étend de l’ouest de Normétal jusqu’à la frontière ontarienne», a indiqué Jacques Trottier, géologue et président exécutif du conseil d’administration d’Amex Exploration.

Historiquement, la propriété Perron avait été exploitée pour les métaux de base, soit le zinc et le cuivre. «Ce qui nous a attirés là-bas, ce ne sont pas les métaux de base, mais plutôt l’horizon Beaupré, situé au sud de l’horizon Normétal, et qui contient de bonnes teneurs en or», a expliqué M. Trottier.

Comme à la chasse

Considérant la richesse de l’ancienne mine Normétal, d’aucuns peuvent se demander pourquoi les gisements repérés par Amex Exploration n’avaient jamais été détectés. «Les gens qui étaient là cherchaient des métaux de base, mais l’exploration, c’est comme la chasse: on ne va pas à l’orignal avec une .22 ou une .410; ça prend l’équipement approprié, et les anciennes compagnies qui avaient exploré Beaupré chassaient des métaux de base», a-t-il illustré.

Amex Exploration est donc arrivée sur le site équipé pour chasser l’or et elle a connu le succès qu’elle attendait. «Non seulement on a trouvé de l’or, mais on a frappé des teneurs aurifères qui dépassent même les moyennes normales de l’Abitibi-Témiscamingue», a fait savoir Jacques Trottier.

En raison des teneurs trouvées par Amex Exploration, M. Trottier estime qu’il ne faudrait pas sortir beaucoup de tonnes de minerai pour qu’une mine devienne rentable.

Pour l’instant, la société junior, qui n’explore cette zone que depuis 2017, est encore à l’étape de définir les volumes et les dimensions des différentes zones minéralisées. «On a augmenté nos budgets de 15 M $ juste avant Noël parce qu’à chaque trou qu’on fore, on retrouve de la minéralisation, a signalé Jacques Trottier. On est passés d’une foreuse à trois foreuses, qui travaillent 24 h / 24h, sept jours sur sept.»

Un bon potentiel de développement

Pour l’instant, tous les signes portent à croire que le site Beaupré pourrait être exploité dans les prochaines années. «On sent que ce n’est pas seulement un showing. On peut entrevoir que ça pourrait être des dépôts rentables, donc des mines potentielles en opération», a affirmé M. Trottier.

Selon lui, de quatre à dix ans pourraient passer avant qu’une mine commerciale soit mise en opération à Normétal.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média