Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

01 avril 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Aide d’urgence réclamée pour Autobus Maheux

Émilise Lessard-Therrien demande le maintien de services essentiels entre les régions

Émilise Lessard-Therrien

©Gracieuseté

Émilie Lessard-Therrien a demandé au gouvernement Legault une aide financière d’urgence pour que les transporteurs régionaux, comme Autobus Maheux, puissent assurer un minimum de services.

À la suite de la décision d’Autobus Maheux de finalement suspendre tous ses services sur l’ensemble de son réseau, après avoir annoncé plusieurs réductions successives, Émilie Lessard-Therrien a interpellé le gouvernement Legault pour qu’il offre un soutien financier d’urgence à tous les transporteurs régionaux afin qu’ils assurent une couverture minimale durant la crise de la COVID-19.

La députée solidaire de Rouyn-Noranda-Témiscamingue a publié cette demande dans un communiqué daté du 31 mars, soit trois jours après l’imposition, par le gouvernement, de restrictions de déplacements entre les régions périphériques et les grands centres urbains, une mesure exceptionnelle qui vise à limiter la propagation du virus.

«En cette période de confinement, nous devons bien sûr suivre les directives de la Santé publique et éviter le plus possible tout déplacement. Or, il ne faut pas oublier qu’en Abitibi-Témiscamingue, plusieurs organismes dépendent aussi des liaisons offertes par des transporteurs comme Autobus Maheux pour maintenir leurs services à la population», a fait valoir Mme Lessard-Therrien.

Elle a notamment cité en exemple le secteur de la santé, alors que des gens continuent à devoir se déplacer à Montréal ou Gatineau pour recevoir des traitements spécialisés qu’ils ne peuvent reporter. Ou encore plusieurs spécialistes qui doivent se déplacer de Montréal à Rouyn-Noranda pour accomplir des mandats aux services du CISSSAT.

Publicité

Défiler pour continuer

«Si rien n’est fait pour maintenir un service minimal sur nos principales lignes régionales et interrégionales, notre accessibilité aux soins pourrait être mise à mal», s’est-elle inquiétée.

C’est pourquoi elle a demandé un soutien financier d’urgence afin que les transporteurs régionaux puissent maintenir une liaison quotidienne sur leurs principaux trajets, et ce, pendant toute la durée des mesures exceptionnelles de confinement et de restriction des déplacements.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média