Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

13 avril 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Des «Jardins de la victoire» pour répondre aux besoins alimentaires

Québec solidaire propose une solution inspirée de la Deuxième Guerre mondiale

Potagers_urbains

©Archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Dans son plan d’action d’indépendance alimentaire, Québec solidaire propose notamment de cultiver partout où c’est possible en encourageant les potagers collectifs.

Afin d’assurer la sécurité alimentaire de tous dans un contexte où plusieurs personnes reçoivent présentement un revenu restreint, Québec solidaire propose un plan en deux volets, dont certains aspects s’inspirent de la Deuxième Guerre mondiale.

Par voie de communiqué, la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue et porte-parole en matière d’Agriculture, Émilise Lessard-Therrien, a rappelé que les producteurs agricoles redoutaient de ne pas avoir les ressources nécessaires pour répondre aux besoins de la population, alors que la prochaine saison agricole débute.

«En hiver et au printemps, environ 40 % des aliments consommés au Québec proviennent ou transitent par les États-Unis. Alors qu’on sait que le combat contre la COVID-19 sera long, on ne doit pas manquer la fenêtre d’opportunités que nous offrent les semaines à venir si l’on veut se garantir des récoltes abondantes à l’automne», a-t-elle fait valoir.

Incitatifs financiers et sociaux

Le plan solidaire, dévoilé le 6 avril, prévoit en premier lieu des incitatifs financiers et sociaux pour les agriculteurs. Parmi ceux-ci figurent une prime salariale temporaire de 4 $ l’heure pour les travailleurs agricoles et l’autorisation de l’accès aux services de garde d’urgence.

Les retraités et les personnes sans emploi qui souhaiteraient travailler sur une ferme durant la saison estivale pourraient aussi être autorisés à le faire sans pénalité sur leurs prestations. Ils pourraient aussi recevoir une formation rémunérée lorsqu’ils n’ont aucune expérience.

Enfin, Québec solidaire recommande d’augmenter les seuils de production hors quotas pour les petits producteurs, en particulier pour les œufs et la volaille, et demande que soit reconnus comme services essentiels les marchés publics et les kiosques à la ferme.

À la guerre comme à la guerre

L’autre volet du plan s’inspire des Jardins de la Victoire, une mesure qui avait été déployée avec succès aux États-Unis durant la Deuxième Guerre mondiale. En 1943, près de 43 % des citoyens étasuniens possédaient un potager et 42 % des légumes consommés dans ce pays y avaient été cultivés.

«Nous proposons de cultiver partout où c’est possible en encourageant les potagers collectifs et le jardinage citoyen dans toutes les municipalités et en autorisant la culture potagère en cour avant, a indiqué Mme Lessard-Therrien. Nous pourrions aussi convertir les serres ornementales publiques et privées vers la production maraîchère, tout comme un maximum d’espaces publics prévus pour l’ornementation florale.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média