Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

04 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois prépare déjà l’après-COVID-19

Yves-François Blanchet en tournée virtuelle à travers l’Abitibi-Témiscamingue

Sébastien Lemire, Yves-François Blanchet, Sylvie Bérubé - Bloc Québécois

©Photo: Le Citoyen/Archives -Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Yves-François Blanchet, posé ici lors de la dernière campagne électorale avec Sébastien Lemire et Sylvie Bérubé.

Alors que la pandémie de COVID-19 bat toujours son plein, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, qui était en tournée virtuelle en Abitibi-Témiscamingue, prépare déjà l’après-crise.

Le 4 mai, M. Blanchet a participé à trois conférences en ligne avec quelques dizaines d’intervenants de la région, toutes en lien avec la crise sanitaire et ses impacts. L’une portait sur les aspects sociaux, l’autre sur les volets municipaux et des autochtones, tandis que la troisième était axée sur l’économie.

«Les programmes de soutien qui ont été créés dans l’urgence sont moins précis, mais ils ont quand même permis de colmater des brèches. Cependant, on ne veut pas que le gouvernement finisse par dire: ʺon a fait un déficit de 250 milliards $, on ferme les livres, débrouillez-vous avec çaʺ. Et on ne peut pas se permettre un autre déficit de 250 milliards $», a-t-il fait valoir.

Préparer l’après-crise

Bon nombre de discussions ont porté sur l’après-crise. «On sait que ça va durer encore longtemps et qu’avant même que tout soit terminé, des entreprises ne rouvriront pas. Ça va créer un trou dans le tissu social. Un trou qu’il faudra combler, c’est sûr», a lancé Yves-François Blanchet.

«Plusieurs autres entreprises vont se retrouver fragilisées et devenir des acquisitions faciles par de plus grosses entreprises, lesquelles ne seront peut-être même pas du Québec ni même du Canada. Il faut éviter cela» - Yves-François Blanchet

Fonds économique régional autogéré

Dans cette optique, une des solutions préconisées par le Bloc Québécois serait la mise en place de fonds régionaux autogérés. «Ces fonds propres à chacune des régions du Québec seraient sous la responsabilité d’instances régionales et serviraient à sauver l’économie de chaque région durant la crise sanitaire, mais aussi à orienter leur développement économique futur», a expliqué M. Blanchet.

La 2e et 3e transformation revient encore sur la table

Une autre avenue mise de l’avant par les intervenants rencontrés par le chef du Bloc Québécois serait de miser davantage sur la 2e et la 3e transformation des matières premières. À cet égard, Yves-François Blanchet a reconnu que cette solution, si elle revient régulièrement sur la table depuis au moins une vingtaine d’années, ne deviendra réellement effective que si l’on parvient à casser certaines mentalités économiques bien ancrées.

«Pour obtenir une 2e et une 3e transformation efficaces dans les régions, il faut que les entreprises qui désirent en faire sécurisent leur approvisionnement. Or, c’est à ce niveau que ça bloque puisque c’est plus facile pour une société spécialisée dans les matières premières, que ce soit de l’or ou du bois, par exemple, de vendre massivement ce qu’elle extrait à quelques clients que de diluer sa production à travers une multitude de plus petites entreprises. C’est cette mentalité qu’il faut changer», a-t-il exposé.

La suite

Au cours des prochaines semaines, le Bloc Québécois s’affairera au suivi immédiat des programmes d’urgence d’Ottawa afin d’en garantir l’efficacité et l’applicabilité au Québec. Il préparera aussi sa plateforme post-COVID-19 en vue de proposer des programmes opérationnels pour la suite des choses. «Si tout va bien, nous pourrions être en mesure de déposer quelque chose à l’automne», a indiqué M. Blanchet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média