Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Nav Canada fait marche arrière

Pas de réduction temporaire de services à l’aéroport

NAV Canada aeroport Rouyn-Noranda

©Thierry de Noncourt - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les services consultatifs d’information de vol la nuit seront finalement maintenus à l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda durant la pandémie de COVID-19.

Après une nouvelle levée de boucliers contre la possibilité pour Nav Canada de suspendre ses services consultatifs d’information de vol (FSS) la nuit à l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda, l’organisme a annoncé qu’il retirait ce dernier de la liste des sites à l’étude.

Le 27 avril, la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, avait mentionné avoir appris, à la suite d’un échange téléphonique avec le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, que Nav Canada envisageait une fois encore de retirer le service FSS de l’aérogare, un dossier qui revient périodiquement depuis 2017. Cette fois, les arguments invoqués étaient la baisse du trafic aérien en raison de la pandémie de COVID-19 et la nécessité de protéger les employés.

Levée de boucliers

La nouvelle avait immédiatement entraîné une levée de boucliers de la part de plusieurs intervenants. Rappelant que les services aériens étaient considérés comme des services essentiels, Mme Dallaire avait souligné qu’une réduction, même temporaire, dans un contexte de crise sanitaire, était «illogique, irrationnelle, absurde» et qu’elle relevait «d’une totale imprudence».

Appuyée par la Conférence régionale des préfets et la société Propair, la mairesse avait fait valoir que rien ne pouvait justifier Nav Canada à aller de l’avant, plus de six semaines après l’imposition de l’état d’urgence sanitaire, alors que l’organisme avait, estimait la Ville, disposé d’amplement de temps de pour mettre en place toutes les solutions requises pour son personnel.

«L’Aéroport régional de Rouyn-Noranda est présentement un pôle névralgique pour les évacuations médicales d’urgence et les soins de santé régionaux. La diminution des services FSS représente un risque significatif pour la sécurité des personnes les plus vulnérables», avait, pour sa part, insisté Caroline Roy, PDG du CISSSAT.

Un maintien… pour le moment

Une semaine plus tard, le 4 mai, après avoir analysé la situation et tenu compte des rétroactions reçues de la part de la région, Nav Canada a fait marche arrière et a annoncé qu’elle retirait l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda de la liste des sites visés par la réduction temporaire de services.

«Il ne fait aucun doute que la mobilisation des acteurs concernés et les nombreux arguments apportés ont amené «Nav Canada à revoir sa position dans ce dossier, a indiqué Diane Dallaire, par voie de communiqué. Pour la Ville et ses nombreux partenaires, les services FSS sont essentiels pour assurer la sécurité des usagers, et c’est pourquoi nous demeurons vigilants pour qu’ils restent maintenus à long terme.»

À cet effet, Nav Canada a précisé que sa décision de maintenir les services FSS durant la pandémie de COVID-19 n’aurait aucune incidence sur l’analyse déjà en cours concernant le maintien ou non à long terme de ceux-ci à l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média