Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Plus de 250 000 onces d’or au nord-ouest de Cadillac

Renforth envisage une petite mine à ciel ouvert près de la jonction des routes 117 et 395

Renforth_New_Alger

©Ressources Renforth

Le projet New Alger est situé au nord-ouest de Cadillac.

Si son projet va de l’avant, Ressources Renforth pourrait tirer plus de 250 000 onces d’or d’une petite mine à ciel ouvert qu’elle développerait au nord-ouest de Cadillac, à proximité de la jonction des routes 117 et 395.

Le 12 mai, la société junior torontoise a publié un nouvel estimé des ressources du projet New Alger, le premier depuis juillet 2014. À l’époque, le potentiel du projet avait été évalué à 237 000 onces d’or présumées. Le nouveau calcul, plus précis, fait état de 62 600 onces d’or indiquées et de 188 000 onces d’or présumées, pour des ressources globales totalisant 250 600 onces d’or.

La géométrie de la fosse a été conçue pour une profondeur maximale de 215 mètres et une longueur maximale de 1,4 km. La minéralisation connue sur New Alger atteint cependant une profondeur maximale de 416 mètres. Renforth a d’ailleurs précisé que dans le nouveau calcul des ressources, 1100 onces d’or indiquées et 64 700 onces d’or présumées n’étaient pas incluses dans le modèle de fosse.

«Nous disposons à présent d’une mise à jour des estimations de ressources minérales pour nos deux principaux projets dans le secteur, dans les deux cas pour des opérations à ciel ouvert. Avec ces éléments en place, nous avons franchi une étape importante sur laquelle nous prendrons appui. La prochaine étape consistera en un mini échantillon en vrac dans le secteur Discovery», a indiqué la PDG de Renforth, Nicole Brewster, par voie de communiqué.

Encore une ancienne mine

Comme c’est le cas pour plusieurs projets miniers en Abitibi-Témiscamingue, New Alger comprend une ancienne mine, en l’occurrence Thompson-Cadillac. En opération de 1936 à 1939, celle-ci avait produit 18 000 onces d’or et 900 onces d’argent à partir de 150 000 tonnes de minerai. La production souterraine avait repris brièvement de 1945 à 1948, alors que le puits avait été prolongé jusqu’à 340 mètres de profondeur.

Les 237 000 onces d’or estimées par Renforth en 2014 provenaient de l’ancienne mine. La mise à jour a pris en compte les données d’analyse compilées entre 2007 et le premier forage, réalisé plus tôt cette année, d’une série qui en comprendra quatre dans le secteur Discovery, qui s’étend au sud de la vieille mine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média