Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

18 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Plein de projets d’expansion pour Agnico Eagle

Les trois mines abitibiennes de la société se sont plutôt bien tirées des premiers mois de 2020

Goldex_rail_veyor

©Agnico Eagle - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le système Rail-Veyor a permis à Goldex de limiter les pertes de production dues à la fermeture temporaire de la mine en raison de la pandémie de COVID-19.

Bien que la pandémie de COVID-19 et de plus faibles teneurs en or aient débouché sur une plus faible production d’or, les mines abitibiennes d’Agnico Eagle s’en sont plutôt bien tiré lors des trois premiers mois de 2020, sans compter que les projets de développement se multiplient.

À la mine LaRonde, 69 687 onces d’or ont été produites au cours des trois premiers mois de 2020. Il s’agit d’une diminution de 22,9 % par rapport aux 90 421 onces d’or livrées durant la même période en 2019. Agnico Eagle impute ce recul aux retards rencontrés pour accéder aux zones à plus haute teneur en or dans la portion Ouest de la mine ainsi qu’à la fermeture temporaire de ses installations à compter du 23 mars, en raison de la pandémie de COVID-19.

Des travaux supplémentaires de consolidation du sol ont effectivement dû être effectués dans la section Ouest en raison des risques accrus de sismicité dus à la profondeur de la mine de Cadillac/Preissac. L’accès a donc été temporairement suspendu à la mi-décembre. Les opérations de minage ont pu y reprendre vers la fin d’avril.

Par ailleurs, le développement des infrastructures à LaRonde 3, la section la plus profonde de la mine, située entre 3,1 et 3,7 km de profondeur, se poursuit avec la construction d’une centrale de refroidissement des galeries. Le démarrage des opérations de production est toujours prévu pour 2022.

Miner avec des machines autonomes

Au gisement satellite LaRonde Zone 5 (LZ5), Agnico Eagle poursuit ses expérimentations en automatisation. Au cours du premier trimestre de 2020, pas moins de 15 % de la production a été extraite avec des machines entièrement autonomes.

En raison du succès rencontré dans les portions supérieures du gisement, soit de la surface jusqu’à 330 mètres, Agnico Eagle a convenu de prolonger les opérations jusqu’à 480 mètres sous la surface. La société évalue aussi le potentiel de développer le gisement jusqu’à 700 mètres de profondeur et même d’exploiter des portions de la propriété voisine Ellison à partir des infrastructures souterraines de LZ5.

Toujours plus d’expansion à Canadian Malartic

À la mine Canadian Malartic, la production trimestrielle a été de 123 578 onces d’or (61 789 onces d’or attribuables à Agnico Eagle en vertu de son partenariat 50-50 avec Yamana Gold). L’extraction de minerai à plus faible teneur, l’interruption temporaire des activités à partir du 23 mars ainsi qu’une moins grande flexibilité des opérations due à l’automatisation de plusieurs procédés explique ce recul de 26,2 % par rapport aux 167 340 onces d’or (83 670 onces d’or pour Agnico Eagle) produites du 1er janvier au 31 mars 2019.

La mine a par ailleurs débuté la production précommerciale au dépôt Barnat, dans l’extension de la fosse Canadian Malartic. Un total de 2974 onces d’or en a été extrait.

À l’est des limites de la fosse, des travaux de forage se sont poursuivis dans la zone East Gouldie en vue d’en accroître les ressources en vue d’une éventuelle exploitation. Le secteur comporte à l’heure actuelle un potentiel évalué à 1,4 million d’onces d’or présumées. Cinq foreuses ont également retiré pour 15 200 mètres de carottes dans différentes cibles d’exploration sur les propriétés Rand Malartic, Goldfield/Midway et East Amphi.

Le Rail-Veyor, un précieux outil

À la mine Goldex, la performance du système Rail-Veyor a permis à Agnico Eagle de compenser les retards de production occasionnés par la fermeture temporaire décrétée le 23 mars. Ainsi, la production trimestrielle de la mine de Val-d’Or a totalisé 33 883 onces d’or, soit une diminution de seulement 1,7 % par rapport aux 34 454 onces d’or livrées à pareille date en 2019.

Le système de convoyeurs automatisé a tellement été efficace qu’Agnico Eagle planifie aménager une unité d’entretien souterraine afin d’en améliorer encore plus la productivité. Durant les trois premiers mois de 2020, le système a acheminé un record de 7144 tonnes de minerai par jour vers la surface.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média