Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Hommage aux phares de la culture

Le Conseil de la culture honore cinq personnes et deux organismes

Virginia Pesemapeo Bordeleau

©Christian Leduc

Nommée Créatrice de l’année, Virginia Pésémapéo Bordeleau fait partie des sept lauréats honorés lors de la 20e édition des Prix d’excellence en arts et culture du Conseil de la culture.

La pandémie de COVID-19 n’a pas empêché le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue (CCAT) de procéder à sa 20e remise annuelle des Prix d’excellence en arts et culture. Cette année encore, sept lauréats ont été honorés, alors que les disciplines à l’honneur étaient la littérature et le conte.

Originaire de Rapide-des-Cèdres, près de Lebel-sur-Quévillon, Virginia Pésémapéo Bordeleau a remporté le Prix Créatrice de l’année. Les membres du jury du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), organisme qui remettait le prix, ont souligné la grande qualité de ses œuvres, lesquelles suivent une ligne directrice forte, celle de faire connaître son peuple.

«Autrice incontournable de la littérature des Premières Nations au Québec, au Canada et même à l’étranger, à la fois artiste en arts visuels et poète, Mme Pésémapéo Bordeleau enchante par ses œuvres intimes, qui décrivent une réalité de femme souvent cachée. Elle a publié trois romans et trois recueils de poésie, lesquels s’inspirent d’une réalité parcourue par le deuil, le déchirement amoureux et la quête identitaire», a fait valoir le CALQ.

Les prix individuels

Publicité

Défiler pour continuer

Le Prix du public est allé au spectacle de contes «Les gens d’ici», de Pierre Labrèche, une sorte de récit épique truffé de jeux de mots dans lequel l’artiste de La Motte s’amuse à nommer chacune des localités de l’Abitibi-Témiscamingue, stimulant le sentiment d’appartenance du public envers la région.

Le Prix Coup de cœur a été octroyé à Nathalie Durocher, cofondatrice de l’École de danse d’Abitibi-Ouest. Vingt-cinq ans après le déclic de départ, le projet de cette chorégraphe ballerine de formation attire maintenant quelque 200 élèves par année, aussi bien filles que garçons.

Originaire de Québec et résidant à Rouyn-Noranda, Gabrielle Desrosiers a remporté le Prix Relève pour ses œuvres imprévisibles, qui naviguent entre la performance et l’installation en alliant photographie, sculpture, vidéo et objets collectionnés.

Le Prix Travailleuse de l’ombre a été remis à Hélène Bacquet, directrice générale et artistique, depuis 2013, du Théâtre du Tandem à Rouyn-Noranda. «Grâce à son travail, les pièces de théâtre créées par la compagnie ont trouvé écho dans le monde littéraire puisque plusieurs ont été publiées par les Éditions du Quartz, rejoignant de nouveaux publics, qui les étudient dans un contexte scolaire ou bien les mettent en scène à leur tour», a fait valoir le CCAT.

Prix collectifs

La Coalition d’aide à la diversité sexuelle de l’Abitibi-Témiscamingue a obtenu le Prix Partenariat. Le CCAT a ainsi voulu souligner son interaction avec le milieu culturel pour favoriser le dialogue sur la diversité des genres.

Enfin, le prix Organisme – Intégration des technologies de l’information et des communications a été décerné à Nadagam Films. Expérimentant avec la réalité virtuelle depuis 2016, l’entreprise fondée à Val-d’Or par Serge Bordeleau figure parmi les pionniers au Québec dans la réalisation de documentaires immersifs et interactifs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média