Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sport étudiant

Retour

03 juin 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Ann-Sophie et Rami sacrés Kodiak de l’année

Un 38e gala virtuel pour les athlètes de l’Harricana

Ann-Sophie Thibault Raimi Michael

©gracieuseté - Nathalie Desgagné

Ann-Sophie Thibault et Rami Michael, les Kodiak de l'année.

Les élèves-athlètes de l’Harricana ont peut-être connu une fin de saison précipitée à cause de la COVID-19, mais ils n’ont pas été privés de leur Gala Kodiak, présenté sous une formule virtuelle, le 2 juin. Ann-Sophie Thibault et Rami Michael ont alors été sacrés Kodiak de l’année.

Présentée sous le thème de la collaboration, cette 38e édition a honoré les élèves-athlètes qui se sont illustrés dans sept disciplines (badminton, basketball, cheerleading, cross-country, gymnastique, ultimate et volleyball) pour leur amélioration, leur attitude et leur performance. On a aussi souligné le travail d’entraîneurs et salué les finissants, en plus de remettre de grands honneurs dans certaines catégories.

«Cette année, le défi d’organiser un Gala Kodiak en ligne en a été un de taille. Exceptionnellement, les saisons sportives se sont terminées abruptement et des performances sportives n’ont pu être complétées. Il a été donc difficile de déterminer un Athlète de l’année. Devant la qualité des candidats pour le Kodiak de l’année, et les dossiers très serrés, le comité organisateur a choisi de remettre deux prix pour cette catégorie. Il s’agit d’athlètes qui ont su se démarquer durant leur passage au sein du Mouvement par leur implication, leurs résultats académiques et leur personnalité», a expliqué Josiane Bélanger, coanimatrice du Gala avec Valérie Cossette.

Émy Houle

©gracieuseté - Élise Brunet-Breton

Émy Houle, Kodiak de la relève

Ann-Sophie et Rami

«Travail, leadership et attitude positive rendent cette athlète sensationnelle», a déclaré Alain Albert, directeur de l’école secondaire d’Amos, remettant le premier titre de Kodiak de l’année à la gymnaste Ann-Sophie Thibault. Celle-ci a récolté deux fois le bronze à la poutre, en plus d’une 4e place au sol et une 6e place au saut sur le circuit provincial. Elle a aussi agi comme entraîneuse adjointe et juge au niveau régional, en plus de maintenir une moyenne de 84% dans ses études.

«Meneur de son équipe autant par son leadership que par sa fiche de points marqués, cet athlète joue avec intensité jusqu’à la dernière seconde de chaque partie. Il a soulevé la foule lors du match présenté devant l’école en novembre dernier en marquant 26 points, dont 18 à la deuxième demie, alors que le pointage était très serré», a souligné à son tour Yannick Roy, directeur général de la Commission scolaire Harricana, en remettant virtuellement l’autre titre de Kodiak de l’année à Rami Michael. Le basketteur s’est taillé une place sur l’équipe d’étoiles de sa catégorie provinciale, a performé au cross-country et s’implique comme arbitre et entraîneur adjoint. Il a aussi conservé une moyenne de 87%. Il poursuivra sa carrière au niveau collégial avec Brébeuf.

Relève et entraîneur

Émy Houle a quant à elle été sacrée Kodiak de la relève. L’élève-athlète de 3e secondaire est surclassée juvénile Division 1 Excellence en basketball, où elle est troisième compteuse de son équipe. Elle s’implique dans sa discipline et performe au cross-country, en plus d’afficher une moyenne de 86% à l’école. «Souriante, polie, respectueuse et ambitieuse, Émy Houle est une source d’inspiration chez la relève du Kodiak», a affirmé Carole Prévost, directrice adjointe à l’école secondaire d’Amos.

Le titre d’Entraîneur de développement a été décerné à Nathalie Rose. En plus d’offrir un soutien et une supervision aux plus jeunes entraîneurs de l’organisation, elle contribue au développement régional de sa discipline. «Elle a pris en charge l’organisation complète d’une formation régionale multiniveau avec la Fédération de cheerleading en septembre. Une vingtaine d’entraîneurs y ont participé. Reconnue pour sa créativité et la qualité de ses chorégraphies qui contribue aux performances de ses équipes, notre entraîneur est toujours d’une grande collaboration quand il s’agit d’impliquer son équipe dans la communauté», a fait valoir Serge Paquin, membre du conseil d’administration du sport étudiant à la CSH.

Nathalie Rose

©gracieuseté - Chanel Gonzales Gervais

Nathalie Rose, Entraîneur de développement.

LES LAURÉATS 2020

Kodiak de l’année    Ann-Sophie Thibault       Gymnastique

Kodiak de l’année   Rami Michael  Basketball

Kodiak de la relève Émy Houle      Basketball

Entraîneur de développement Nathalie Rose Cheerleading

Finissant meilleures notes      Audrey Millaire Basketball

Coup cœur Desjardins    Caroline Gagnon     Basketball

Entraîneur étudiant Audrey Gagnon       Gymnastique

Implication étudiante       Anne-Émilie Désilets      Cheerleading

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média