Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

On est toujours là!

Retour

12 juin 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Un Marché public très différent, mais toujours bien vivant

La pandémie n’aura pas eu raison de l’événement

Marché public Vallée-de-l'Or

©Photo: Archives/Marché public de la Vallée-de-l'Or

Pandémie oblige, on ne verra sans doute pas d'aussi gros attroupements lors de la saison 2020 du Marché public de la Vallée-de-l’Or.

La 14e saison du Marché public de la Vallée-de-l’Or s’annonce bien différente des autres, mais au moins, il y en aura une malgré la pandémie de Covid-19.

Sous le thème «À table avec vos produits d’ici» afin de mousser l’achat local, cette nouvelle saison s’amorce le 14 juin, à la Place Agnico Eagle de Val-d’Or, pour se dérouler chaque dimanche, de 9h30 à 13h30, jusqu’au 11 octobre. «La pandémie a bousculé une foule d’événements, mais elle n’est pas venue à bout du Marché public!», a lancé son président Louis Bourget.

En raison des restrictions imposées par la Santé publique, dont la distanciation physique, le Marché public de la Vallée-de-l’Or aura une nouvelle configuration et ne pourra donc accueillir plus de 22 exposants d’un dimanche à l’autre (17 à l’extérieur, 5 à l’intérieur), alors que 60 personnes au maximum seront autorisées à se trouver sur le site au même moment (cette mesure sera testée dimanche).

De plus, l’accès aux installations et la circulation entre les kiosques seront contrôlés, il n’y aura pas de dégustation et de consommation d’aliments sur place, aucune activité d’animation ne sera présentée, les tables à pique-nique ne seront pas accessibles et le flânage y sera interdit.

Malgré ces contraintes peu sexy pour un marché public, on se dit confiants, à celui de la Vallée-de-l’Or, de voir les citoyens participer en grand nombre. «Nous avons des clients fidèles; on a donc bon espoir qu’ils seront tout de même au rendez-vous, a affirmé le directeur Renaud Martel. Les gens sont très curieux et engagés dans l’achat local, en plus de rechercher un contact direct et humain avec les producteurs, un aspect qui sera là quand même.»

Se virer sur un… 10 000 $ !

On ne peut certes pas mettre en doute la motivation et le dévouement des organisateurs du Marché public, considérant ce qu’il en coûte pour opérer en cette période de pandémie. «On ne s’est pas virés sur un 10 cennes mais bien sur un 10 000 $, soit la somme investie pour respecter les normes de la Santé publique, a signalé Louis Bourget. Même si l’ambiance sera un peu moins festive, nous croyons que les gens vont bien répondre, surtout qu’en l’absence de plusieurs événements cette année, le Marché public sera plus que jamais l’activité d’été ici.»

«C’est un bon défi, comme organisation, de développer de nouvelles façons de faire tout en offrant un site à la fois convivial, fonctionnel et sécuritaire. Ça nous amène à nous améliorer et à nous dépasser, a repris Renaud Martel. Techniquement, on devrait être en mesure d’aller chercher les 10 000 $ nécessaires. Nous avons des discussions avec certains organismes, on a une bonne écoute, et on a déposé une demande de subvention.»

À cet égard, l’aide financière de 5000 $ de la MRC Vallée-de-l’Or donnera un bon coup de pouce à l’organisation, tout comme le support de la Ville de Val-d’Or et celui de la Caisse Desjardins, qui fournira notamment des terminaux pour le paiement sans contact.

Recrutement plus difficile

Le contexte actuel de pandémie semble refroidir certains exposants potentiels, mais Renaud Martel estime que les choses vont se replacer. «Nous avons un peu de retard (15%) dans le recrutement des exposants, mais on peut être confiants que ça va se développer, a mentionné le directeur du Marché public, qui croit que Québec pourrait assouplir certaines mesures prochainement. «Les contraintes changent régulièrement, avec les différentes annonces du gouvernement d’une semaine à l’autre. Si des interdictions tombent, on sera proactifs pour reprendre certaines activités», a indiqué M. Martel.

On ets toujours là semaine 17 juin

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média