Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

19 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

COVID-19: changement de stratégie de dépistage

Le CISSSAT évaluera toutes les personnes qui utilisent ses services

COVID-19

©Photo Unsplash

Le CISSSAT adoptera sous peu une nouvelle stratégie de dépistage des cas de COVID-19.

Afin de détecter plus facilement les cas de COVID-19, le CISSSAT adoptera sous peu une nouvelle stratégie de dépistage.

«Nous allons soumettre systématiquement toutes les personnes qui utilisent les différents services du CISSSAT à un test de dépistage. Cette stratégie nous permettra de détecter davantage de cas asymptomatiques. Il nous reste cependant quelques paramètres et protocoles à établir afin d'éviter une multiplication de faux positifs», a indiqué la Dre Omobola Sobanjo, directrice régionale par intérim de santé publique, lors d'un point de presse donné le 19 juin.

À cet égard, elle a mentionné que parmi les quatre nouveaux cas confirmés cette semaine, les premiers après deux semaines de complète accalmie, deux demeuraient d'origine inconnue. «Cela démontre donc que la transmission communautaire reste toujours possible, a-t-elle prévenu. Ça montre aussi l'importance de continuer à respecter les consignes de prévention afin de réduire au minimum les risques de contamination, d'autant plus qu'à compter du 22 juin, les rassemblements intérieurs comptant un maximum de 50 personnes, à 1,5 mètre de distance, seront à nouveau autorisés.»

Ne pas céder à la panique

La Dre Sobanjo en a profité pour inviter les gens à ne pas céder à la panique. «Si on côtoie une personne atteinte de la maladie, que celle-ci en soit consciente ou pas, et qu'on reste à une limite de 2 mètres ou plus, les risques sont très faibles de contracter le virus. C'est encore plus le cas si on porte un masque et qu'on se lave fréquemment les mains. Il n'y a donc aucune inquiétude à avoir si on demeure à plus de 2 mètres de la personne.»

Le cas de Boralex

Parmi les quatre nouveaux cas confirmés cette semaine, deux ont été identifiés au sein de l'entreprise Boralex de Senneterre. Le CISSSAT a donc mis en place une série de mesures afin de placer en isolement volontaire toutes les personnes qui auraient pu être en contact avec les deux individus contaminés. «Comme nous connaissons mieux ce contexte particulier, nous avons également une équipe prête à intervenir en tout temps si jamais une éclosion devait se déclarer dans n'importe quel milieu, a précisé la Dre Sobanjo. Mais en ce moment, il n'y a pas d'éclosion chez Boralex.

En date du 19 juin, à partir des données obtenues la veille à 18h, la région comptait toujours 172 cas confirmés de COVID-19 depuis le début de la pandémie, dont 5 actifs et 163 personnes rétablies. Aucun malade n'était hospitalisé et on déplorait toujours seulement 4 décès.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média