Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

La MRC d’Abitibi-Ouest honorée pour son originalité en réalité virtuelle

Les présentations touristiques 3D ont impressionné l’Association des communicateurs municipaux

Pont_couvert_ile_Nepawa

©Patrick Rodrigue

Deux capsules de réalité virtuelle avaient été réalisées dans le cadre du projet afin d’exposer les attraits touristiques et la qualité de vie de l’Abitibi-Ouest. Sur la photo, le pont couvert de l’Île-Nepawa.

Les immersions en réalité virtuelle exposant la qualité de vie sur son territoire réalisées par la MRC d’Abitibi-Ouest (MRCAO) lui ont valu de recevoir un prestigieux prix en communication municipale.

Le 18 juin, l’Association des communicateurs municipaux du Québec (ACMQ) a procédé à la remise annuelle de ses Plumes d’excellence, des prix qui soulignent le savoir-faire des professionnels de la communication municipale. Une dizaine de catégories et sous-catégories composent ces prix, plus trois honneurs spéciaux décernés hors-catégorie. C’est dans ces derniers que la MRCAO a été honorée.

L’équipe de la MRC a ainsi reçu la Plume Innovation pour «L’Abitibi-Ouest en réalité virtuelle». Auparavant, le projet avait remporté la palme dans la catégorie Communication numérique – contenu numérique. «Ce projet s’est distingué par son originalité, sa singularité dans l’approche et sa créativité, et ce, toutes catégories confondues», a expliqué l’ACMQ, qui en raison de la pandémie de COVID-19, a procédé à une remise elle aussi virtuelle.

«Il a fallu oser»

Réalisé grâce à l’expertise de Jean Caron, à qui l’on doit la réalisation de nombreux projets, dont la série des films de science-fiction «Jayan», «L’Abitibi-Ouest en réalité virtuelle» permet une immersion en trois dimensions et en 360 degrés dans les attraits touristiques et la qualité de vie de l’Abitibi-Ouest. Une première capsule avait été dévoilée à l’automne 2018. Elle présentait alors la saison estivale. Sa contrepartie hivernale a suivi à l’hiver 2019.

«Nous cherchions un moyen de nous démarquer et de faire connaître notre territoire, en particulier lorsque nous sommes à l’extérieur de la région. Il a fallu oser pour se lancer dans un tel projet et aujourd’hui, nous avons la confirmation que le choix a été payant. D’ailleurs, j’aurai toujours en souvenir les réactions et l’achalandage que le projet avait suscité lors du congrès 2018 de la Fédération québécoise des municipalités», a commenté le préfet de la MRCAO, Jaclin Bégin, par voie de communiqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média