Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

22 juin 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Charles Lapierre veut faire voyager son folk littéraire

Excavation & Poésie en campagne de sociofinancement

Charles Lapierre

©gracieuseté – W. V. Saumur

Charles Lapierre (au centre) en prestation avec Excavation & Poésie à La petite boîte noire de Sherbrooke.

Privés de revenus de spectacles, Charles Lapierre et son groupe Excavation & Poésie sont en campagne de sociofinancement afin de faire voyager leur folk littéraire.

Cette campagne orchestrée sur le site de La Ruche avait déjà atteint 91% de son objectif de 5000 $ avec 25 jours à écouler, le 18 juin. «On a un album de chansons et un recueil de poésie prêts à sortir. La campagne sert vraiment à les lancer et les distribuer de manière adéquate. Normalement, on ferait des spectacles, mais dans le contexte de la pandémie, on ne peut plus en faire. C’est plate parce qu’on avait prévu des lancements en Abitibi», souligne l’Amossois qui poursuite des études au doctorat en psychologie à l’Université de Sherbrooke.

Si la campagne s’avère plus fructueuse et dépasse son objectif, le quatuor en profitera pour embaucher un pisteur radio, un metteur en scène pour monter son prochain spectacle et financera l’enregistrement de son deuxième album, qui est déjà composé. «Le premier album, on l’a produit avec l’argent des shows, mais là, avec la pandémie, on n’a plus de revenus. On avait une trentaine de shows bookés cet été. Tout a foiré», confie celui qui chante, joue de la guitare et pond les textes d’Excavation & Poésie.

Émissaires

Ce premier album et ce premier recueil de poésie du quatuor complété par Olivier Dussault (contrebasse), Laetitia Francoz Levesque (violon) et Rafael Poggetti Bernardi (percussions) portent le même titre: Émissaires. Cette symbiose chanson et poésie définit aujourd’hui la formation sherbrookoise.

Charles Lapierre

©gracieuseté – W. V. Saumur

Charles Lapierre

«On est très engagés au niveau politique, mais on l’exprime dans une ambiance festive et avec des paroles qui se veulent le plus proches possible de la poésie» - Charles Lapierre

«C’est un groupe de musique qui se veut réfléchie. On dit folk littéraire, ça définit à la fois notre style musical et le style de spectacle qu’on donne. Je voulais faire de la musique et des partys, mais en gardant en tête que je ne voulais pas juste crier Gorgée! entre les tounes. Je voulais en profiter pour toucher des sujets plus sensibles, plus tabous. Je me disais que la musique pouvait être un beau catalyseur pour parler de masculinité toxique, d’environnement, de rapports de pouvoirs inégaux, etc.», fait valoir Charles Lapierre, dont le frère Gabriel est aussi musicien, au sein du groupe CRABE.

Un recueil

Chacun des membres s’adonne à la poésie. Et c’est au moment d’enregistrer l’album qu’ils ont eu l’idée de réunir leurs écrits et de les publier. «On avait des trucs chacun de notre bord, on a décidé de sortir un recueil de poésie. On a même trouvé un éditeur qui va nous distribuer dans les salons du livre, etc. C’est vraiment cool. Ça cadre vraiment bien avec notre projet», souligne-t-il.

Ces poèmes sont généralement courts, parfois quelques vers. «La poésie est dans nos chansons, mais aussi souvent dans nos interludes. Au lieu de dire Gorgée!, on va réciter des poèmes de manière assez théâtrale sur scène. Dans le recueil, on a des poèmes qui sont très engagés, qui sont assez crus. Comme on a des thématiques similaires, on va se permettre de réciter un poème pour introduire une chanson», précise Charles Lapierre.

En septembre

Si l’album devait être lancé en mai à Sherbrooke, en juin à Montréal, puis en juillet en Abitibi, il sortira finalement le 1er septembre. Le groupe espère le faire sur scène. «Si ce n’est pas possible de le faire en show, on va le lancer de manière numérique, mais je dois avouer que ce n’est vraiment pas satisfaisant. Tu ne peux pas fêter avec ton monde. Mais les gens veulent entendre l’album», concède-t-il. Un premier single, Anti-rap, est paru le 29 mai au excavationetpoesie.bandcamp.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média