Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 juin 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Camflo pourrait reprendre du service

Monarques ajoute la mine de Malartic dans ses projets au stade avancé

Mine_Camflo_1985

©Mines Richmont

Camflo Mines (du nom des deux hommes d’affaires fondateurs de la société, Gordon CAMeron et Jack FLOrence) a découvert le gisement en 1962. La mine a été en opération de 1965 à 1992, où son propriétaire d’alors, Barrick Gold, l’a vendue à Mines Richmont. Cette dernière l’a cédée à Monarques en octobre 2017.

Près de 30 ans après sa fermeture, la mine Camflo de Malartic pourrait éventuellement reprendre du service. Son détenteur actuel, la Corporation aurifère Monarques, croit effectivement qu’une nouvelle lecture de la propriété, avec les techniques actuelles, pourrait réserver des surprises.

Monarques entreprendra une compilation détaillée et une modélisation 3D sur l’ensemble des 9,5 km2 sur lesquels s’étend la propriété. Celle-ci comprend l’ancienne mine Camflo, qui a cessé ses activités en 1992, et l’usine Camflo, qui a repris du service lorsque Monarques en a fait l’acquisition de Mines Richmont, en octobre 2017.

«Découvert en 1962, le gisement Camflo a constitué une étape importante dans le développement du géant Barrick Gold, pour qui il est devenu le premier actif important lorsque la société a fusionné, en 1984, avec Camflo Mines. Toutefois, la propriété n’a pas été étudiée à l’aide des techniques de modélisation et d’exploration 3D dont nous disposons aujourd’hui. Nous pensons donc que le moment est bien choisi pour faire avancer le projet de la mine Camflo de la phase de prospection à la phase de développement, ce qui est notre objectif ultime», a expliqué le PDG de Monarques, Jean-Marc Lacoste, par voie de communiqué.

L’examen inclura tous les travaux historiques, y compris les trous de surface et souterrains forés de 1939 à 2007 ainsi que les documents et plans qui décrivent en détails tous les travaux miniers qui ont été réalisés sous terre jusqu’à une profondeur de 1239 mètres. Une analyse magnétique du sous-sol sera aussi réalisée par la voie des airs afin d’identifier les zones minéralisées les plus prometteuses.

La mine Camflo a été en production pendant 27 ans, soit de 1965 à 1992, où elle est passée dans le giron de Mines Richmont. Ses opérateurs en ont tiré 1,65 million d’onces d’or à part de 8,9 millions de tonnes de minerai affichant une teneur moyenne de 5,78 grammes d’or par tonne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média