Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

13 juillet 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Diversité: Amos veut faciliter l’enracinement

Distribution d’arbres et dévoilement d’une œuvre

Amos racines diversité

©gracieuseté - Ville d'Amos

L’artiste Guillaume Coste, le maire Sébastien D’Astous, la cheffe Monik Kistabish et les conseillers municipaux Mario Brunet et Pierre Deshaies posent avec l’œuvre dévoilée et l’érable planté devant l’Hôtel de Ville.

La Ville d’Amos a invité la population à l’aider à faciliter l’enracinement des gens issus de la diversité culturelle sur son territoire afin qu’ils puissent contribuer à la richesse de leur milieu de vie, avec la tenue de deux activités connexes, le samedi 11 juillet.

Les gestes symboliques posés par la Ville s’inscrivent dans la vaste campagne Ensemble dans notre communauté lancée le 30 mai dans la MRC Abitibi pour célébrer la diversité et contrer la pénurie de main-d’œuvre dans le cadre de la démarche Défis RH. La Ville s’est inspirée de l’arbre qui s’ancre dans le sol avec ses racines pour mieux faire connaître les différentes nationalités présentes sur son territoire.

«La Ville d’Amos tenait à poser un geste symbolique, mais concret, pour rappeler aux nouveaux arrivants que la population amossoise est heureuse de pouvoir les accueillir. Peu importe nos différences, il est important de rester solidaire, et ce, pour le bien de l’ensemble de la communauté», a souligné le maire Sébastien D’Astous, dans un communiqué émis par la Ville d’Amos.

@ST:Racines cosmopolites

@R:Dans un premier temps, la Ville a distribué 500 plants d’arbres dans le stationnement du Théâtre des Eskers. Afin de respecter les règles de distanciation physique imposées dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les arbres ont été remis aux citoyens sous une formule service à l’auto.

Puis, en fin d’avant-midi, une œuvre installée à proximité d’un érable nouvellement mis en terre devant l’Hôtel de Ville a été dévoilée en présence de quelques invités, toujours dans le respect des mesures de distanciation. Il s’agit d’un tableau réalisé par l’artiste de Landrienne Guillaume Coste, qui est originaire de Provence en France. Intitulée Racines cosmopolites, l’œuvre a été gravée sur une plaque d’aluminium.

Il invite les gens «à poser un nouveau regard sur l’arbre non pas en tant que ressource, mais en tant qu’être vivant à part entière et en tant qu’individu unique comme chacun d’entre nous», peut-on lire sur la plaque, qui présente aussi un nouvel acronyme pour Amos: Accueil Mobilisation Ouverture Solidarité.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média