Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

21 juillet 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Un spectacle lumineux dans le ciel de la région

La comète Neowise encore visible pour quelques soirs

Comete_Neowise

©Patrick Rodrigue

Environ une heure après le coucher du Soleil, la comète Neowise est visible à l'oeil nu au ras de l’horizon, en-dessous de la constellation de la Grande Ourse et de ses sept étoiles les plus lumineuses en forme de chaudron.

Depuis quelque temps, environ une heure après le coucher du Soleil, le ciel de la région se pare d’un nouveau spectacle dans les environs de la Grande Ourse, alors que la comète Neowise y déploie presque à la verticale son long panache lumineux de glace et de poussière.

Le 23 juillet, cette comète découverte seulement le 27 mars dernier est arrivée à son point le plus rapproché de la Terre, soit à 103 millions de kilomètres de la planète. Auparavant, le 3 juillet, elle était passée le plus près du Soleil.

Même si elle est visible à l’œil nu, Neowise demeure assez difficile à distinguer. Pour réussir son observation, il est préférable de se rendre dans un lieu dégagé et comportant un niveau minimum de pollution lumineuse. Il faut ensuite attendre une quinzaine de minutes afin de permettre aux yeux de d’habituer à l’obscurité. La comète devrait alors se dévoiler, juste en-dessous de la forme caractéristique en chaudron de la constellation de la Grande Ourse.

Le simple regard permet de dévoiler la forme allongée typique de la comète. Avec des jumelles ou un petit télescope, il sera possible d’observer en détail sa longue chevelure lumineuse ainsi qu’un long trait bleu composé de plasma.

Selon les observations astronomiques, Neowise devrait demeurer visible à l’œil nu jusqu’à la mi-août, s’éloignant progressivement de la Grande Ourse vers l’ouest. Elle poursuivra ensuite sa route jusqu’aux limites du système solaire, dans la région d’où elle est originaire, comme la plupart des comètes. Son départ coïncidera avec la pluie d’étoiles filantes des Perséides, un autre grand rendez-vous pour les astronomes amateurs.

Les personnes qui rateront le passage de cette comète devront faire preuve de beaucoup de patience avant de la revoir. Les estimations de sa période orbitale indiquent en effet qu’il lui faut presque 7000 ans pour effectuer son voyage à travers le système solaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média