Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 août 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Iamgold réitère sa confiance envers la mine Westwood

La société mise beaucoup sur l'usine Doyon et ses autres projets dans la région de Rouyn-Noranda

Westwood_usine_Doyon

©Patrick Rodrigue - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Iamgold mise beaucoup sur la capacité de traitement du minerai de l'usine Doyon, localisée à proximité de la mine Westwood.

Malgré les problèmes sismiques qu’elle a dû affronter au cours des dernières années, puis la pandémie de COVID-19 qui a entraîné une baisse de production, Iamgold a réitéré sa confiance face à l’avenir de la mine Westwood.

Dans un rapport technique publié le 5 août, la société minière a expliqué que ses infrastructures de Preissac pouvaient avantageusement être positionnées dans un horizon à long terme, et ce, même avec une approche conservatrice.

«Notre avons adopté une approche qui reflète la nouvelle réalité en matière de sécurité des opérations, avec plusieurs avenues pour améliorer notre scénario de base, a mentionné le PDG d’Iamgold, Gordon Stothart, par voie de communiqué. De plus, nous déployons en ce moment une stratégie qui pourrait ajouter de la valeur à nos projets Fayolle (Mont-Brun) et Rouyn Gold (Granada) et, du même coup, accroître la valeur de Westwood en augmentant l’alimentation en minerai de l’usine Doyon.»

Réserves minérales à la baisse

Le rapport technique est assorti d’une mise à jour, datée du 30 avril 2020, des réserves et des ressources minérales de Westwood.

Du côté des réserves, soit l’or immédiatement exploitable avec une valeur économique, celles-ci ont chuté de 48 % pour se fixer à 618 000 onces à une teneur moyenne de 7,1 grammes par tonne (g/T Au) de minerai. L’or est réparti en 599 000 onces à Westwood et en 19 000 onces au petit gisement satellite à ciel ouvert Grand Duc, localisé à 3 km à l’ouest de Westwood. Au 31 décembre 2019, on évoquait plutôt 1 164 000 onces d’or à Westwood et 20 000 onces d’or à Grand Duc. «Nos réserves ont subi l’impact d’évaluations géotechniques plus conservatrices par rapport à certaines zones localisées dans des secteurs à risques sismiques plus élevés», a précisé Iamgold dans son rapport.

Quant aux ressources globales, soit l’or qui pourrait être produit avec des analyses plus poussées, celles-ci ont légèrement augmenté, passant de 3 165 000 à 3 328 000 onces. Les teneurs demeurent élevées, soit 10,2 g/T Au pour les ressources mesurées et indiquées ainsi que 8,6 g/T Au pour les ressources présumées.

Iamgold maintient ses objectifs

Du 1er avril au 30 juin, Westwood a livré 20 000 onces d’or. Il s’agit d’un recul de 17,7 % par rapport aux 24 000 onces d’or produites durant la même période en 2019. Cette diminution est imputable aux teneurs en or plus faibles dans le minerai ainsi qu’à la suspension temporaire des opérations, du 25 mars au 15 avril, à cause de l’état d’urgence sanitaire imposé par le gouvernement en raison de la pandémie de COVID-19.

L’année avait cependant commencé sur les chapeaux de roue pour Westwood. Durant les six premiers mois de 2020, la mine a ainsi produit 42 000 onces d’or par rapport à 39 000 onces pendant la première moitié de 2019. Iamgold a donc décidé de ne pas modifier ses objectifs de production pour l’année, qui demeurent ainsi dans une fourchette de 85 000 à 100 000 onces d’or.

Le développement s’est par ailleurs poursuivi pendant les trois mois du printemps, alors que 1250 mètres ont été ajoutés aux galeries de Westwood. Iamgold a également réalisé 5700 mètres de forage de surface et 13 000 mètres de forage souterrain pour accroître les ressources en or de Westwood et de Grand Duc.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média